Municipales : Un vent de changement souffle sur la Minganie

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 08 octobre 2013
Temps de lecture :

Un vent de changement souffle sur la Minganie. La période du dépôt des candidatures aux élections municipales étant terminée, on peut constater que plusieurs nouvelles personnes se présentent au poste de maire et aux différents postes de conseillers. Il y a même eu deux revirements de dernière minute à Havre-Saint-Pierre et à Baie-Johan-Beetz.

La municipalité phare de la Minganie, Havre-Saint-Pierre a appris jeudi dernier, qu’un autre candidat se présentait à la mairie. Le propriétaire du restaurant «Chez Julie», Théoharris Ganas a décidé de se lancer dans la course. Il dit avoir réfléchi durant six à huit mois. Rejoint récemment, le maire sortant Berchmans Boudreau se montrait d’ailleurs prudent dans ses intentions. Il attendait patiemment la journée du 4 octobre, avant d’y aller de déclarations officielles.

Deux candidats aux postes de conseillers ont été élus par acclamation, soit Sylvia Vigneault et Jimmy Flowers. Au minimum deux candidats par siège se présentent dans les quatre pôles vacants.

Baie-Johan-Beetz
À Baie-Johan-Beetz, une situation étonnante s’est produite. En effet, le nouveau conseil de ville au grand complet est déjà constitué. Le maire et les six conseillers ont tous été élus par acclamation. En ce qui concerne la mairie, deux candidats briguaient le poste jusqu’au vendredi matin 4 octobre. Le travailleur de la construction, Alain Magnan s’est désisté au dernier moment parce qu’il doit se déplacer pour œuvrer dans d’autres régions.

Cette situation a donc tracé la voie à Frédérick Gagnon, de la coopérative de solidarité de Baie-Johan-Beetz. Celui-ci veut d’ailleurs poursuivre le travail entamé par le maire sortant, Martin Côté. «Je veux aussi apporter de nouvelles idées et créer davantage notre économie locale dans le village», explique M. Gagnon. Rappelons que Martin Côté avait annoncé en janvier qu’il ne sollicitait pas un troisième mandat.

Natashquan
À Natashquan, le maire sortant Jacques Landry avait annoncé plus tôt cette année qu’il ne se représentait pas. Âgé de 80 ans et aux prises avec un problème de mobilité, M. Landry a laissé la place au maire suppléant, André Barrette. Le dauphin de M. Landry a donc été élu par acclamation. C’est aussi le cas pour deux des six conseillers. Jacques Landry est très fier des réalisations qu’il a accomplies au cours des 12 dernières années.

Longue-Pointe-de-Mingan
À Longue-Pointe-de-Mingan, le maire sortant, Jean-Luc Burgess et cinq conseillers sur six ont été élus par acclamation. La complétion du CPE et le problème d’eau en surface sur la rue Du Bord de la Mer sont les deux raisons qui motivent le doyen des maires de la Côte-Nord à poursuivre. Monsieur Burgess a siégé à titre de conseiller pendant huit ans. Ça fait déjà vingt ans qu’il est maire.

Anticosti
À Anticosti, le maire sortant Jean-François Boudreault veut continuer à travailler le dossier du pétrole. Mais surtout, ce qui est pressant, c’est de régler les problèmes des industries du tourisme (chasse au chevreuil) et de la foresterie. «J’ai confiance qu’une nouvelle entreprise forestière vienne s’installer sur l’île l’été prochain», indique M. Boudreault. Ce dernier fera face à deux candidats; France Garant et John Pineault.

Aguanish
À Aguanish, le maire sortant, Richard Noël, qui a été au pouvoir de 1988 à 1996 et de 2005 à 2013, sollicite un troisième mandat consécutif. Monsieur Noël a hésité avant de se présenter à nouveau. Celui-ci est en rémission d’un cancer du côlon datant de 2008. Yvan Deraps et André Leblanc ont aussi posé leur candidature.

Rivière-Saint-Jean
À Rivière-Saint-Jean, le maire sortant Michel Beaudin sollicite un quatrième mandat consécutif. Celui qui a été blanchi par l’unité permanente anticorruption (UPAC) le printemps dernier n’a pas peur de se représenter. «Pourquoi est-ce que je débarquerais à cause de ce dossier qui est réglé?», s’exclame M. Beaudin. Il veut maintenir le gel du compte de taxes de ses citoyens et asphalter Magpie avec le retour de la taxe d’accise. Josée Brunet fera la compétition à Michel Beaudin.

Rivière-au-Tonnerre
Finalement, à Rivière-au-Tonnerre, le maire sortant, Jeannot Boudreau qui sollicite un troisième mandat consécutif, s’est donné une longue période de réflexion. M. Boudreau aura fort à faire puisqu’il doit contrer les attaques d’un candidat lui reprochant de manquer de transparence. Gilles Rondeau affirme qu’il n’est pas en mesure d’obtenir des informations, telles que l’état des finances de la municipalité.

Le dossier est devant la Commission d’accès à l’information. Un projet d’eau potable à Sheldrake et une mise aux normes du système d’aqueduc de Rivière-au-Tonnerre sont notamment, dans le collimateur. Aline Beaudin a aussi posé sa candidature à la mairie.

Baie-Johan-Beetz (Photo: René Fréchette)

Partager cet article