Préfet de la MRC : Julien Boudreau quitte la vie politique

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 17 septembre 2013
Temps de lecture :

Le 30 août dernier alors qu’il adressait un bulletin d’information aux citoyens de Havre-Saint-Pierre concernant l’état d’avancement du projet de complexe aquatique régional, le préfet de la Minganie, Julien Boudreau annonçait discrètement qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat à l’automne 2013.

Joint à ce sujet, Julien Boudreau confirmait officiellement son intention de quitter la vie politique, au terme de son mandat de quatre ans. Il faut se rappeler qu’entre 2005 et 2009, Julien Boudreau s’était retiré pour prendre quelques années sabbatiques. Finalement à l’automne 2009, il a effectué un retour en politique municipale où il se portait candidat comme préfet de la municipalité régionale de comté (MRC) de Minganie. À l’époque, c’était la première fois que le poste de préfet de cette MRC était soumis au suffrage universel.

Julien Boudreau rappelait que son intérêt à revenir en politique pour travailler pour les citoyens avait été grandement moussé par l’annonce faite par Hydro-Québec, en mai 2009, de verser quelque 719 millions $ en redevances à l’ensemble des municipalités de la MRC de Minganie sur une période de 56 ans. «Avec l’apport monétaire découlant des redevances provenant d’Hydro-Québec et l’engagement ferme d’entrées régulières d’argent sur le territoire, il était désormais possible de rêver, mais surtout de mettre de l’avant divers projets qui nous tiennent à cœur», précise-t-il.

Devoir accompli
Plutôt fier des réalisations accomplies au cours de son mandat, il exprima sa pensée comme suit : «Je quitte la vie politique avec le bonheur de constater que trois des projets qui me tenaient le plus à cœur, soit le complexe aquatique, le transport collectif et adapté ainsi que l’Internet haute vitesse pour toute la Minganie vont se réaliser à court terme, d’ici la fin de 2014, je pense bien.» Les projets de cueillette sélective des déchets (recyclage) ainsi que de mini-centrale sur la rivière Sheldrake sont d’autres projets, réalisés au cours de son mandat, pour lesquels il exprimait également sa satisfaction personnelle.

Questionné sur les motifs qui ont suscité sa décision de se retirer, Julien Boudreau mentionna : «Le goût est toujours là, mais considérant mon âge et les nombreuses années consacrées à la vie politique, je pense qu’il est maintenant temps de me retirer pour penser davantage à moi, à mon épouse, à ma famille – enfants et petits-enfants». Il renchérit comme suit : «Je profite de l’occasion pour remercier la population de la Minganie de la confiance qu’elle m’a témoignée.»

Rappelons que Julien Boudreau a consacré environ 25 ans de sa vie au service de la collectivité, dont douze à titre de maire de Havre-Saint-Pierre et de préfet de Minganie. M. Boudreau agit aussi comme président de la Conférence régionale des élus de la Côte-Nord.

(Photo et texte: Charlotte Cormier)

Partager cet article