Après 20 ans d’attente : Une nouvelle prison de 90,9 millions $ pour Sept-Îles

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 11 septembre 2013
Temps de lecture :

Après avoir attendu plus de 20 ans, Sept-Îles devrait enfin obtenir sa nouvelle prison. C’est du moins ce qu’a annoncé le ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, qui était de passage à Sept-Îles, vendredi. Québec assure que des fonds de 90,9 millions $ ont déjà été provisionnés et que la construction du centre de détention débutera en janvier.

La future prison, qui sera aménagée sur le boulevard Vigneault, dans le secteur industriel doit être livrée à l’automne 2015. Cette fois-ci est là bonne, confirme Stéphane Bergeron. Les premiers appels d’offres seront lancés sous peu. «Le projet est à un stade très avancé, a affirmé le ministre. Le terrain est acheté, les études environnementales et géotechniques sont aussi complétées.»

L’établissement carcéral pourra accueillir jusqu’à 55 détenus, c’est 28 places de plus qu’aux installations situées dans le sous-sol du palais de justice, qui ne répondent plus aux exigences. «Le réseau correctionnel québécois est aux prises avec un sérieux problème de surpopulation, et celui de Sept-Îles n’y faisait pas exception», a précisé le ministre Bergeron. Le centre de détention actuel servira à l’avenir d’espaces de transition pour les détenus, qui doivent se présenter devant les tribunaux.

Une cour extérieure et une infirmerie seront notamment aménagées dans la nouvelle prison, des services de réinsertion sociale seront dispensés sur place. «Je suis très heureuse qu’on ferme la boucle, s’est réjouie la députée de Duplessis, Lorraine Richard. La population pourra compter sur un centre convenable, autant pour les intervenants que pour les détenus.»

Les travaux de construction se traduiront par la création de quelque 150 emplois. À l’ouverture de l’établissement prévue en 2016, une cinquantaine de nouveaux postes seront aussi à pourvoir.

Longue attente
Voilà maintenant plus de 20 ans que Sept-Îles attend la première pelletée terre vers la construction d’une nouvelle prison. Le milieu économique, qui a été témoin de moult annonces depuis 1989, s’en remet maintenant au gouvernement péquiste pour la réalisation du projet. «Nous pensons que c’est effectivement la bonne, le budget est là et oui, nous leur faisons confiance», s’est exprimé le vice-président de la Chambre de commerce, Marc Brouillette, impliqué dans le dossier depuis le tout début.

En 2008, les Libéraux de Jean Charest avaient annoncé la construction d’un établissement de détention tout neuf par la voix du ministre Jacques Dupuis. Le coût du projet était évalué à 65 millions $.

PHOTO: Le président du comité de sécurité publique de la MRC de Sept-Rivière, Martial Lévesque, la députée de Duplessis, Lorraine Richard et le ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article