Déversement de mazout : «Un incident regrettable» selon Cliffs

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 06 septembre 2013
Temps de lecture :

Pour une première fois depuis les événements, Cliffs Natural Resources fait le point de manière officielle sur le déversement de 450 000 litres de mazout lourd, survenu à ses installations de Pointe-Noire, le 31 août.

Dans un communiqué envoyé ce matin, la minière confirme que la source d’incident est sous contrôle et que le déversement fait l’objet «d’une intervention active.» Cliffs coopère et communique avec les instances gouvernementales concernées depuis l’incident, peut-on lire dans la dépêche.

Cliffs travaille aussi étroitement avec l’organisme d’intervention d’urgence environnementale, SIMEC, Focus Wildlife et des spécialistes d’oiseaux pour gérer «les impacts possibles sur les mammifères marins et terrestres.»

Il faut rappeler que 2000 litres d’hydrocarbure ont atteint la baie de Sept-Îles, et que les conditions météo de la semaine ont compliqué le confinement de la nappe contaminée. L’entreprise souligne néanmoins que 99% du contaminant déversé a été contenu dans ses bassins de rétention.

«C’est un incident regrettable, mais Cliffs s’engage à prendre les mesures appropriées et nécessaires pour régler les problèmes et remettre en état la zone touchée dans la baie de Sept-Îles», a fait savoir le directeur général aux opérations de Pointe-Noire, Steeve Charest. La minière promet de rétablir la zone touchée.

L’enquête pour déterminer les causes du déversement suit son cours. Les opérations de chargement sont interrompues jusqu’à ce que le confinement soit terminé. Les employés de la minière sont à pied d’œuvre sur l’eau et le long des berges.

Plus de détails à venir…

Photo : Le Nord-Côtier

Partager cet article