Karim Ouellet a le vent dans les voiles

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 06 août 2013
Temps de lecture :

Après avoir participé à la plus récente édition du Festival de la chanson de Tadoussac, Karim Ouellet effectue un retour sur la Côte-Nord pour présenter deux spectacles de sa tournée Fox. Ce dernier se produira le 8 août à 20h à la Salle Jean-Marc-Dion de Sept-Îles et le 9 août à 20h30 au Café-théâtre Graffiti de Port-Cartier.

Les derniers mois se sont avérés fort chargés pour l’auteur-compositeur-interprète, Karim Ouellet, dont la chanson L’amour connaît un immense succès à la radio. Une pièce de son dernier album Fox qui semble définitivement retenir l’attention d’un large public. «Je n’ai pas encore assez jouer L’amour pour m’en lasser. Mon album n’est sorti qu’en novembre dernier. Je m’explique difficilement son succès. J’imagine que son message universel touche les gens», avance-t-il.

Reconnu pour sa très grande polyvalence, Karim Ouellet n’est pas un nouveau venu dans le milieu musical québécois. Auparavant, il a collaboré avec plusieurs artistes québécois et a aussi été l’un des membres du collectif mauvaise herbe, un groupe de hip-hop qui mélangeait plusieurs genres musicaux. Partout où il passe, il ne laisse personne indifférent. C’est ce qui lui a permis d’être choisi comme finaliste, en 2009, au Festival de la chanson de Granby et aux Francouvertes en 2011. De plus, il a aussi été sacré Révélations de l’année Radio-Canada 2012-2013 aux côtés de Lisa Leblanc.

Jusqu’à maintenant, Karim Ouellet a lancé deux albums soit Plume et Fox. Deux disques sur lesquels il a adopté la même démarche artistique, même si le second est considéré plus pop dans son ensemble par plusieurs critiques de l’industrie musicale. «En écoutant le 2e album de manière plus objective, j’ai constaté qu’il était très accrocheur. Il y a là une recherche de mélodies plus raffinée. Comme je l’ai fait pour le premier, je l’ai écrit en quatre mois, précise-t-il. Je ne fais jamais de chansons longues. Au début, elles sont surtout guitare-voix. Je les habille parfois avant l’entrée en studio.»

Lorsqu’il travaille sur un disque, l’artiste aime bien s’impliquer dans la plupart des étapes de création d’une chanson soit les paroles, la musique, le mixage, les arrangements et sa réalisation. «Je suis en mesure de travailler à toutes les étapes de création d’une chanson, lance-t-il. J’ai ça dans mon bagage. Si je ne suis pas en mesure de le faire, je n’ai jamais hésité à demander de l’aide.»

Pour la tournée d’été du ROSEQ, Karim Ouellet se produira sur la Côte-Nord en formule trio. Celui-ci sera accompagné de Heytlem Tlilli aux percussions et Guillaume Tondreau à la basse. Avec eux, il présentera l’intégralité de son plus récent disque ainsi que plusieurs chansons de son premier. Afin d’être en mesure de reproduire l’ambiance de l’album sur scène, il va même jusqu’à utiliser certaines séquences à l’aide d’un ordinateur.

Photo : Même si le nom de Karim Ouellet n’est pas encore familier du grand public, le succès obtenu par sa chanson L’amour est immense. Cette dernière circule fortement sur plusieurs plateformes de diffusion. (Photo : courtoisie)

Partager cet article