Cliffs intente des recours en justice contre le Port de Sept-Îles

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 01 août 2013
Temps de lecture :

Cliffs Natural Resources intente une action en justice contre le Port de Sept-Îles afin de le contraindre à donner son autorisation aux travaux d’optimisation du quai 30, utilisé par la minière pour l’expédition de minerai de fer.

Cliffs, qui a déjà investi 34 millions $ dans l’achat d’équipements, entend débourser au total 50 millions $ dans la réfection du quai pour augmenter son efficacité de chargement et ainsi permettre la concrétisation de projets de développement, dont l’expansion de la mine du lac Bloom.

«Nous sommes déçus de prendre ces actions», a déploré le vice-président exécutif et président – commercialisation Cliffs, Don Gallagher, lors d’une conférence de presse jeudi matin. Nous avons la confirmation du Port sur les changements qu’on désire apporter, mais il refuse de signer.»

Selon la minière, le Port de Sept-Îles, qui est propriétaire des installations, ne consentirait pas aux travaux parce que les deux parties n’arrivent pas à s’entendre sur la vente de terrains, que l’administration portuaire souhaite acquérir en vue d’en faire une aire d’entreposage pour les utilisateurs de son futur quai multiusager. Cliffs suspend donc toutes les négociations entourant ce dossier, tant que le Port ne donnera pas les autorisations nécessaires au démarrage des travaux au quai 30.

Le Port de Sept-Îles ne commentera pas la démarche de la minière.

Photo : Le vice-président exécutif et président – commercialisation Cliffs, Don Gallagher et la directrice des affaires publiques, Arlène Beaudin. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article