Baie-Johan-Beetz : Les évacués regagnent leur domicile

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 16 juillet 2013
Temps de lecture :

La centaine de résidents évacués de Baie-Johan-Beetz ont réintégré leur domicile jeudi. Mais le brasier qui a détruit jusqu’à présent 30 000 hectares de forêt brûle toujours. La SOPFEU surveille maintenant de près les communautés situées vers l’est, qui sont de plus touchées par une panne de courant affectant 834 abonnés.

«Baie-Johan-Beetz a pu réintégrer, a confirmé le porte-parole de la sécurité civile, Jacques Viger. Le village a été bien sécurisé avec un bon coupe-feu, des arroseurs ont aussi été placés autour.» Les vents et la météo des prochaines heures devraient également jouer en faveur des Minganois, qui habitent les villages d’Aguanish et Natashquan.

«On devrait recevoir 10 à 15 millimètres de pluie samedi, ça va calmer. Et puis, le feu est à 20-25 kilomètres d’Aguanish, les vents vont pousser la fumée vers l’est et le Labrador», a ajouté M. Viger. Neuf équipes de sapeurs de la SOPFEU et un hélicoptère ont été mis à contribution durant la journée.

La route 138, qui a été rouverte de Havre-Saint-Pierre vers Baie-Johan-Beetz, reste toujours fermée à la circulation vers Aguanish. Des dizaines de manifestants de Havre-Saint-Pierre en bloquent maintenant l’accès pour manifester contre la SOPFEU et les autorités qui n’interviennent pas sur les feux situés au nord du 51e parallèle. Selon eux, une partie de l’économie de la Mimganie part en fumée.

Hydro-Québec devait être en mesure de rétablir le courant dès vendredi. Le brasier a lourdement endommagé six structures de sa ligne électrique. Les abonnés à l’est de la Minganie sont sans électricité depuis mercredi avant-midi.

(Photo: courtoisie – Bernard Roy)

Partager cet article