Mairie 2013: Jonathan Martel approfondit sa réflexion

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 13 juin 2013
Temps de lecture :

Les astres s’alignent pour que le président de la Corporation de protection de l’environnement de Sept-Îles et chargé de projets chez Golder Associés, Jonathan Martel brigue la mairie de Sept-Îles, en novembre. Âgé de 32 ans, le Septilien d’adoption approfondit toujours sa réflexion à savoir s’il fera le saut en politique.

Arrivé à Sept-Îles il y a deux ans, Jonathan Martel s’est rapidement impliqué dans la communauté. Confronté à la pénurie de logements, comme plusieurs nouveaux arrivants, le jeune homme a mis sur pied le projet, Habitations du Nouveau Nord, qui préconise le développement d’habitations abordables. En début d’année, il ajoute une corde à son arc en devenant président de la Corporation de protection de l’environnement de Sept-Îles.

«J’en suis à me demander : est-ce que je pourrais en faire plus pour ma communauté en étant maire ou en continuant mon implication», a expliqué Jonathan Martel. Ma motivation première n’est pas l’attrait du pouvoir, mais bien d’apporter un changement.»

Bien conscient de son jeune âge, Jonathan Martel n’a pas l’intention de se laisser porter par le vent de fraîcheur qu’entraîne la jeunesse, s’il fait campagne. «Le dynamisme c’est une chose, mais je veux pouvoir combiner ça avec de la maturité et de la profondeur, fait-il valoir. Je veux amener une vision plus jeune et rassembleuse, mais aussi m’entourer d’aguerris.»

Développement durable
Chose certaine s’il se lance, Jonathan Martel entend tabler sur l’intégration de la notion de développement durable dans les décisions municipales. «C’est une notion qui combine les enjeux social, économique et environnemental. C’est un défi de les combiner et le projet de Mine Arnaud est un exemple parfait, a-t-il soulevé. Il faut réussir à développer l’économie, tout en améliorant la qualité de vie des citoyens et en préservant l’environnement.»

Pour l’heure, Jonathan Martel se présenterait comme candidat indépendant. Il tient d’ailleurs à faire taire certaines rumeurs l’associant au candidat, Marc Fafard et au citoyen engagé, Réjean Porlier.
Jonathan Martel est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires. Il est le fils du président et chef de la direction d’Aluminerie Alouette, André Martel.

Le président de la Commission scolaire du Fer, Rodrigue Vigneault, le conseiller municipal, Martial Lévesque et le porte-parole de Sept-Îles sans uranium, Marc Fafard, ont tous confirmé qu’ils brigueraient la mairie de Sept-Îles en 2013.

(Photo : courtoisie)

Partager cet article