Musée : La salle d’exposition permanente devient la salle Yves-Joncas

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 28 mai 2013
Temps de lecture :

Le Musée régional de la Côte-Nord nomme sa salle d’exposition permanente en l’honneur du journaliste à la retraite et citoyen impliqué, Yves Joncas, décédé le 5 avril dernier, des suites d’un cancer. M. Joncas s’impliquait au sein du conseil d’administration de l’organisme culturel depuis 2005. Un hommage posthume, auquel des proches, amis et anciens collègues ont participé, a été organisé, mardi au musée.

«Notre regretté collègue nous a quittés alors nous nous apprêtions à souligner son implication culturelle et sociale de cinq décennies dans le développement de notre communauté, a expliqué le président du conseil d’administration du Musée régional de la Côte-Nord, Jacques Delagrave. Même si c’est, hélas, à titre posthume, nous voici réunis pour lui rendre un hommage sincère et bien mérité.»

Une plaque, sur laquelle le nom de M. Joncas a été inscrit, a été installée à l’entrée de la salle d’exposition permanente, qui relate l’histoire de la Côte-Nord. «Nous connaissions aussi son vif intérêt pour l’histoire régionale, qui l’a amené à s’impliquer activement durant plusieurs années au Musée régional de la Côte-Nord et à la Société historique du Golfe», a souligné M. Delagrave, qui se souvient d’un homme qui se plaisait à partager ses connaissances de l’histoire et à raconter des anecdotes savoureuses.

«Il avait tout un sens de l’humour, a renchéri Claudette Villeneuve de la Société historique du Golf. Il avait beaucoup de rigueur, il était toujours derrière, mais il était très efficace.»

Ces anciens collègues se souviennent d’un homme humble, travaillant et rigoureux. «Il possédait une sagesse de réflexion. C’est un modèle, on souhaite qu’il y ait d’autres gens comme Yves Joncas», a ajouté le maire de Sept-Îles, Serge Lévesque. M. Joncas s’est également impliqué au sein de Centraide Duplessis et Transit Sept-Îles, dont il a participé à la fondation. «C’est un homme qui détestait l’inégalité sociale», a souligné le directeur général de Centraide Duplessis, Denis Miousse.

Yves Joncas était retraité du journal Le Nord-Est, où il a occupé le poste de journaliste culturel pendant une vingtaine d’années. Décédé à l’âge de 73 ans, il laisse dans le deuil ses frères, Hugues, Claude et Eddy et ses sœurs, Josette et Camille.

PHOTO: Le directeur général du Musée régional de la Côte-Nord, Christian Marcotte, le président du conseil d’administration, Jacques Delagrave, le frère d’Yves Joncas, Hugues Joncas et le maire de Sept-Îles, Serge Lévesque. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article