On s’entraînera bientôt dehors à Port-Cartier

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 17 avril 2013
Temps de lecture :

Une demande de subvention gouvernementale de 20 000$ pour un parc fitness a été approuvée, la semaine dernière, au conseil de ville de Port-Cartier. La demande est incessamment envoyée au programme d’aide pacte rural. La municipalité allongera 12 000$ au projet évalué à 32 000$.

Le parc sera situé à l’entrée de l’île McCormick et accueillera six stations. Ce sera surtout des stations elliptiques, mais il y aura également un «leg press» et un «bench press». Les charges seront moins élevées que dans un gymnase régulier, mais un plus grand nombre de séries d’exercices permettra de compenser.

«Les gens qui prennent une marche dans le secteur pourront profiter en même temps des installations. De plus, les personnes âgées qui habiteront éventuellement dans la résidence située à 100 mètres du parc, pourront en faire autant», rajoute le directeur des loisirs, Christian Lepage.

Port-Cartier la plus en forme
Le directeur des loisirs considère que sa ville est physiquement très active. On retrouve au-delà de 700 inscriptions à la piscine municipale et 350 inscriptions au gym. Mentionnons que la population portcartoise est d’environ 7000 habitants. «Les villes de 7000 de population qui ont autant d’infrastructures sportives peuvent être comptées sur les doigts d’une main», explique-t-il.

La ville compte un terrain de soccer à surface synthétique, un complexe sportif incluant une piscine, un aréna et gymnase. «On a la plus belle salle de musculation dans tout l’Est-du-Québec», clame fièrement M. Lepage. Si la demande de subvention provenant du pacte rural est accordée, le parc verra le jour d’ici la fin décembre, selon Laurence Méthot.

Photo: archives – Le Nord-Côtier
Texte: Dominique Séguin

Partager cet article