La Claque Rose gonfle encore la récolte!

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 26 mars 2013
Temps de lecture :

L’histoire se répète! Encore cette année, le Rendez-vous de la Claque Rose, le tournoi de curling féminin au profit de l’avancement de la cause du cancer du sein, fracasse son objectif. Les 25 000$ souhaités ont largement été dépassés.

La cinquième édition du tournoi a permis de récolter pas moins de 40 545,80$. Cette somme sera remise à la Fondation régionale Hôpital Sept-Îles pour le remplacement de l’appareil de mammographie et de stéréotaxie du service de radiologie.

Les fruits de cette impressionnante récolte proviennent des 128 joueuses (32 équipes), des commandites, des Gaston et autres activités de financement entourant l’édition 2013 du Rendez-vous de la Claque Rose qui s’est tenue du 22 au 24 mars au Club de curling de Sept-Îles. L’an dernier, c’est un peu plus de 33 000 $ qui avaient été amassés. Les équipes ont contribué pour 22 000$ et les Gaston 12 000$.

La programmation 2013 comportait des activités variées et intéressantes, notamment le témoignage de la présidente d’honneur de l’événement, Mme Arlène Beaudin, le chansonnier Sébastien Duguay et son bassiste Mattieu Dumont le vendredi ainsi que la danse des Gaston le samedi.

« On est chanceuses. Les gens sont exceptionnels. C’est l’engouement des gens qui embarquent qui fait la réussite. On donne directement le montant et la cause fait que la population est généreuse », a mentionné Sylvie Arsenault, une des organisatrices de la Claque Rose, en compagnie de Natacha Savoie, Doris Boudreault, Marie Grenier, Ann Gamble, Nathalie Rioux et Linda Sonier. Ces dames remercient bien entendu tous ceux et celles qui ont contribué à faire de l’événement un succès.

Le trophée Christine-Fortin a été remis à une équipe « gagnante honorifique », celle composée de Debbie Hogan, Vicky Smith, Nancy Roussy et Katy Giasson.

Photo : Le Rendez-vous de la Claque Rose a rapporté un peu plus de 40 000$. Le montant sur le chèque a été bonifié de quelque 3 000$ par le Gaston Mario Jourdain.

Partager cet article