Exercice guerrier nordique : Les Forces armées canadiennes s’entrainent à Schefferville

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 06 mars 2013
Temps de lecture :

Atterrissage d’un Hercule- C130 sur une piste de glace, simulation de catastrophes ferroviaire et aérienne, entrainement dans le grand froid. La mission dans le froid se poursuit jusqu’au 9 mars pour les Forces armées canadiennes du Québec, qui s’entrainent à Schefferville depuis la mi-février.

Exercer sa souveraineté dans le nord, telle est la mission de l’exercice guerrier nordique qui se déroule à Schefferville depuis le 19 février. Cet entrainement vise à préparer les forces canadiennes à tout type d’interventions dans le Grand Nord canadien.

Le lieutenant-colonel et directeur de l’exercice, Jean-Pascal Levasseur, précise le fonctionnement de la mission.

«C’est un exercice de collaboration interarmée. Le NCSM Jolliet nous sert de plaque tournante, nous collaborons étroitement avec les Rangers canadiens, experts en manœuvre nordique, qui nous guident sur le terrain. L’entrainement se veut réaliste, nous avons simulé l’écrasement d’un avion militaire avec un problème majeur au niveau de l’acheminement par voie de chemin de fer. L’exercice pour l’état-major c’est la communication. Chacun présente sa façon de gérer la crise, afin d’obtenir la meilleure solution.»

Piste de glace
L’un des défis majeurs de l’exercice a été la construction d’une piste de glace sur lac Squaw situé à environ 10km de Schefferville. Les températures plus douces de ces dernières semaines n’ont pas facilité la tâche des militaires. «Il nous fallait une piste d’atterrissage de 5000 pieds de long, 160 pieds de large et 56 pouces d’épaisseur. Cela a demandé un gros travail de la part de notre équipe», a expliqué le lieutenant-colonel, Louis Lapointe.

«Mission accomplie», s’est-il exclamé, le 28 février en milieu d’après-midi, alors que l’Hercule C-130 a atterri et redécollé sur la piste glacée. «Nous sommes satisfaits du travail de nos troupes, c’est un beau travail d’équipe qui a été réalisé. Un double succès avec un décollage et un atterrissage parfait», a-t-il souligné.

Entrainement dans le grand froid
Environ 200 militaires poursuivent leur entrainement à Schefferville où ils apprennent à évoluer dans un environnement arctique. Plusieurs camps ont été montés près des lieux stratégiques de la ville, comme la gare, l’aéroport ou encore aux alentours de la piste de glace. L’exercice qui mobilise plus de 700 personnes représente un également un bon moyen pour les forces armées de rencontrer la population et d’interagir avec elle.

Environ 200 militaires poursuivent leur entrainement à Schefferville où ils apprennent à évoluer dans un environnement arctique. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article