Idle no more : En grève de la faim depuis plus de 40 jours

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 12 février 2013
Temps de lecture :

Les deux femmes innues de la communauté de Uashat, Aniesh Vollant et Janet Pilot, poursuivent leur grève de la faim depuis plus de 40 jours. Déterminées dans leur démarche, elles ont rencontré une délégation des femmes autochtones du Québec et mis en place une pétition pour soutenir le mouvement Idle no more.

Bien que la chef de la Première Nation d’Attawapiskat, Theresa Spence, symbole du mouvement Idle no more ait mis un terme à sa grève de la faim, le 23 janvier dernier, Aniesh Vollant et Janet Pilot, la prennent toujours comme modèle. «C’est son exemple qui nous fait tenir», a déclaré Mme Pilot.

Elles expliquent se battre pour la défense des droits du peuple innu. «On va faire une lettre avec les points sur lesquels on veut travailler et on les présentera d’ici quelques jours», ont-elles fait savoir. Par ailleurs, les deux femmes se sentent désormais un peu plus soutenues par les membres du conseil de bande ITUM.

Lors du sommet du Caribou qui s’est déroulé à Uashat, du 7 au 10 février, les deux militantes ont pu rencontrer les chefs autochtones des différentes communautés de la région. «Je pense que ça va débloquer un peu, car il y a des chefs des autres communautés, qui nous ont vus et on va continuer de discuter avec eux», a précisé Mme Pilot.

Janet Pilot et Aniesh Vollant font également signer une pétition dans les communautés de Uashat et Maliotenam. Elles demandent à ce que le conseil de bande consulte davantage la population pour des projets de développement futur. Elles s’opposent au projet de loi C-45 du gouvernement fédéral qui modifie la loi sur les Indiens et la loi sur la protection des eaux navigables.

Depuis plus d’un mois et demi, Anisesh Vollant et Janet Pilot s’alimentent seulement d’eau et de bouillon de poissons. (Photo – Le Nord-Côtier)

Partager cet article