Centre de services de la Romaine : Havre-Saint-Pierre obtient enfin satisfaction

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 27 novembre 2012
Temps de lecture :

Le blocus du chantier de la Romaine par des gens d’affaires de la Minganie il y a deux semaines a commencé à porter ses fruits. La ministre des Ressources naturelles Martine Ouellet s’est rendue à Havre-Saint-Pierre samedi pour annoncer que la municipalité obtiendra finalement le centre de services d’Hydro-Québec et les 110 emplois qui s’y rattachent.

«Il est primordial pour le gouvernement que le développement de nos ressources naturelles se fasse au bénéfice de l’ensemble de la population, et plus particulièrement des collectivités locales au sein desquelles les projets sont déployés. Le nouvel emplacement du centre de services aura un impact positif à la fois sur les emplois et l’économie de la Minganie», a notamment lancé la ministre.

Rappelons qu’il y a déjà un an, la FTQ Côte-Nord s’était inquiétée du fait qu’Hydro-Québec s’apprêtait à réduire le nombre de postes permanents promis à Havre-Saint-Pierre dans le projet hydroélectrique de la Romaine. L’appel a été saisi par l’Association des gens d’affaires de la Minganie (AGAM), qui a organisé avec des Innus de la région le blocus d’il y a deux semaines, blocus levé après l’intervention du ministre responsable de la Côte-Nord, Alexandre Cloutier.

«C’est un pas dans la bonne direction, on n’a maintenant plus à se tracasser pour le centre de services», a lancé le président de l’AGAM, Théoharris Ganas. «On a profité du passage de la ministre pour discuter des autres points, notamment le peu de retombées économiques de la Romaine en région, et on va être vigilants pour la suite du dossier.»
«Nous sommes particulièrement fiers de la manière dont les populations régionales, incluant les communautés innues, se sont unies au cours des six derniers mois vers la réalisation d’un objectif commun», a ajouté M. Ganas. «Cette unité constitue probablement la base à partir de laquelle nous construirons la Minganie de demain».

Mme Ouellet, qui était accompagnée de la députée du Duplessis Lorraine Richard, a aussi rencontré les élus locaux afin d’identifier les moyens pouvant favoriser la maximisation des retombées du développement nordique en Minganie.

Partager cet article