Information sur Mine Arnaud : Des groupes des citoyens organisent aussi des réunions

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 06 novembre 2012
Temps de lecture :

Le Groupement pour la sauvegarde de la baie de Sept-Îles, le Comité de défense pour la qualité de l’air et l’eau et le Comité des citoyens du canton Arnaud invitent la population à assister à une réunion d’information, le 13 novembre prochain, concernant le projet d’implantation d’une mine d’apatite à ciel ouvert prés de Sept-Îles.

La rencontre aura lieu à 19 h à l’école Manikoutai, le mardi 13 novembre. Les organismes de protection de l’environnement et les regroupements citoyens souhaitent présenter leur point de vue à la population sur l’implantation de Mine Arnaud.

«Nous souhaitons faire comprendre à la population que c’est un projet qui concerne tous les citoyens de Sept-Îles en raison des impacts que pourrait avoir le projet sur l’eau potable ou la qualité de vie» a expliqué l’organisateur de cette rencontre, Réjean Porlier. «Mine Arnaud a fait des séances d’information, leurs réponses ne sont pas rassurantes et nous voulons présenter l’autre côté de la médaille à la population», a-t-il expliqué.

Les représentants des organismes ont l’intention d’exposer leur argument contre la mine. M. Porlier rapporte que chacun des porte-parole expliquera pourquoi, selon eux, le projet ne passe pas la barre d’acceptabilité. De plus, l’organisateur de l’évènement veut particulièrement attirer l’intention du public sur un élément, celui de l’effet cumulatif. «Avec tous les développements industriels autour de Sept-Îles et les projets de développement, un jour ça ne tiendra plus la route», a-t-il estimé.

Nicole Kirouac, avocate retraitée et qui s’est impliquée auprès des résidents concernés par la Mine Malartic en Abitibi-Témiscamingue, sera présente à cette réunion d’information.

Les organismes veulent également profiter du projet Mine Arnaud pour ouvrir un débat public sur la question de l’installation de mines à ciel ouvert en milieu urbanisé. Les organismes ont invité le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Faune Daniel Breton à participer à cette rencontre, mais aussi à se pencher sur cette réflexion.

Les représentants des organismes, Mme Louiselle Dufour, Comité de défense pour l’air et l’eau de Sept-Îles, à sa droite, Mme Karine Bond, Comité des citoyens du Canton Arnaud, en haut à droite, Mme Louise Gagnon du Regroupement pour la Sauvegarde de la grande Baie de Sept-Îles et en haut à gauche, Denis Bouchard, Comité de défense pour l’air et l’eau de Sept-Îles. (Photo –Réjan Porlier).

Partager cet article