Pour la beauté du paysage une cinquantaine d’aviateurs s’arrêtent à Sept-Îles

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 12 septembre 2012
Temps de lecture :

La ville de Sept-Îles a accueilli le plus gros rassemblement de l’Association de pilotes de brousse du Québec (APBQ) lors du week-end de la fête du Travail. Sous le thème «Suivre le Saint-Laurent», une cinquantaine de pilotes ont survolé et découvert les paysages de la Côte-Nord. Un point positif pour le tourisme selon les participants.

Au total, une cinquantaine, d’aéronefs de toutes catégories, avion sur roue, hélicoptère et hydravion ont atterri sur le tarmac de l’aéroport de Sept-Îles le 1er septembre. Il s’agissait là de l’un des plus grands rassemblements organisés par l’APBQ. Pour son président, Gilles Lapierre, la ville de Sept-Îles était l’une des destinations incontournables en raison de la beauté des paysages et de l’accessibilité de l’aéroport pour les pilotes privés.

«Voler au-dessus de la Côte-Nord, c’est une belle manière de découvrir la région. Ce type de rassemblement nous permet aussi de nouer des contacts avec des passionnés de l’aviation d’autres régions», a déclaré M. Lapierre. «Il y a également plusieurs personnes de Sept-Îles qui sont membres de l’APBQ, on a pas mal de contacts avec des pilotes locaux et ça facilite l’organisation», a-t-il ajouté.

Un point positif pour le tourisme

Jacques Faure, président de l’association des pilotes du Saguenay-Lac-Saint-Jean, souligne que ce genre de manifestation est toujours positif pour le tourisme local. «On arrive en avion accompagné de nos familles, on fréquente les hôtels et les restaurants et on visite. C’est bon pour le tourisme», s’est-il exclamé.
Le maire de la ville, présent au hangar 5 de l’aéroport pour accueillir les pilotes, s’est dit emballé que l’association ait choisi Sept-Îles, comme destination. «C’est une belle occasion de faire connaître Sept-Îles par les airs», s’est exclamé Serge Lévesque. «Ça cadre, bien avec la saison touristique».

Les pilotes participants à l’évènement ont été séduits par la beauté des paysages de la Côte-Nord. «Ça a été une tempête de ciel bleu où l’on a pu observer des paysages magnifiques», a résumé Jacques Faure. Le directeur et secrétaire de l’APBQ, James Duggan, a qualifié la Côte-Nord de «joyau spectaculaire».
Pour l’occasion, l’association a remis à la municipalité une plaque de remerciement pour l’appui qu’elle accorde à l’aviation et à l’aéroport local.

L’un des aviateurs membres de l’APBQ, en compagnie de son épouse, devant leur avion, juste après avoir atterri à l’aéroport de Sept-Îles pour le rassemblement de l’APBQ. (Photo- Le Nord-Côtier).

Partager cet article