Littérature: Un livre photo autour de la Minganie

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 04 juillet 2012
Temps de lecture :

Paul Charest et Guy Côté sont les coauteurs d’un livre photo sur l’histoire de la Minganie ayant pour titre Minganie, la fille de l’eau. Un ouvrage publié aux Éditions GID dans la collection 100 ans noir sur blanc qui compte jusqu’à maintenant 35 titres. Un projet dont Bernard Landry de Natashquan serait l’initiateur.

En effet, Bernard Landry avait auparavant publié, en 2010 aux éditions GID, un ouvrage autour du commerce à Natashquan. Il est l’initiateur du projet parce que c’est lui qui a suggéré à la maison d’édition de proposer un livre autour de l’histoire de la Minganie.

Il a également fourni quelques photos placées à l’intérieur du livre. De plus, il a été pour les deux auteurs du livre une véritable mine d’information et ce dernier n’a pas hésité une seconde à leur partager ses très grandes connaissances autour de l’histoire de ce coin de pays.

En proposant ce livre, les auteurs souhaitaient, avant tout, qu’une histoire populaire soit racontée par le biais de la photographie. C’est ce qui a guidé le projet à chacune de ses étapes. «Nous voulions que ce livre présente l’histoire de la Minganie à travers la photographie. Sur les 400 photos que nous avions sélectionnées, seulement 178 se retrouvent dans le livre. Un choix que nous avons fait, car nous étions limités quant aux nombres de pages», précise le coauteur Guy Côté.

Il est important de souligner que le texte accompagnant chacune des photos n’est pas uniquement descriptif. Il se veut plutôt une entrée en la matière. La conjointe de Paul Charest, Andrée Charest a effectué un imposant travail de recherche et c’est le fruit de ce dernier que l’on retrouve dans le livre.

Sélection des photos
La sélection des photos a, quant à elle, déterminé le nombre de chapitres que comprend le livre. Elle en aussi déterminé son contenu. Certains sujets ont dû être abandonnés par les auteurs, car ils n’ont pas été en mesure de trouver suffisamment d’images.

Parmi ceux-ci figure le travail des femmes. «Ce ne sont pas uniquement les hommes qui ont construit la Minganie. Malheureusement, nous n’avions trouvé que des photos de femmes et enfants lors de notre travail de recherche», souligne Guy Côté.

Minganie, la fille de l’eau comprend sept chapitres dont le premier est consacré aux Innus qui ont été les premiers à habiter ce territoire. Pêche, chasse, mine et forêts font aussi partie des thèmes abordés dans ce livre photos. Un thème que les auteurs ne pouvaient ignorer puisque le développement économique et social de la Côte-Nord s’est fait grâce aux ressources naturelles dont elle dispose.

Un chapitre porte également sur les pères Eudistes. Un choix que les auteurs ont effectué après des recherches intensives qui leur ont permis de constater l’importance du rôle des pères Eudistes dans l’histoire et le développement de la Minganie.

Le projet du livre n’aurait pas pu voir le jour sans l’apport financier des maires de la Minganie et aussi de la direction de la Réserve du parc national du Canada de l’Archipel-de-Mingan. C’est pour ce faire que certains lancements seront d’ici peu prévus dans plusieurs municipalités de la Minganie. Toutefois, aucune des dates n’est encore confirmée.

La Minganie, la fille de l’eau est publiée aux éditions GID dans la collection 100 ans noir sur blanc et est disponible chez tous les bons libraires. De plus, Bernard Landry et Paul Charest travaillent actuellement sur un livre qui portera les galets à Natashquan et qui devrait être publié en 2013.

(Photo : Courtoisie Distribution Filigrane)

Partager cet article