Grève étudiante: impasse au bureau de vote

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 20 mars 2012
Temps de lecture :

Le 14 mars dernier, ils étaient plus de 200 étudiants du Cégep de Sept-Îles à participer à une assemblée générale extraordinaire pour discuter de grève étudiante, concernant le dossier de la hausse des frais de scolarités prévues par le gouvernement Charest. Ils devront refaire l’exercice ce mercredi (21 mars) afin de trancher sur le résultat du scrutin qui s’est terminé par un solde de 228 votes pour la grève et 228 votes contre la grève.

Devant cet imprévisible résultat, l’Association générale étudiante du Cégep de Sept-Îles (AGECSI) a décidé de tenir une assemblée générale extraordinaire le 21 mars en matinée et proposera aux étudiants de rouvrir les bureaux de vote pour deux heures pour ceux qui n’auraient pas voté durant les deux journées de scrutin tenues jeudi et vendredi dernier. «Il suffit qu’une personne au moins vote et on aurait un résultat» a fait valoir la présidente de l’AGECSI, Marjorie Lemire-Garneau.

Selon la présidente, cette formule permettrait de garder la représentativité du vote et de préserver la légitimité des résultats. Notons que durant les deux journées de scrutin, 71% des étudiants se sont prévalus de leur droit de vote. Rappelons qu’à l’assemblée générale du 14 mars, les étudiants ont décidé de se prononcer sur une grève limitée de trois jours plutôt que sur une grève illimitée.

Advenant d’un vote pour la grève, celle-ci aurait lieu comme prévu les 21, 22 et 23 mars prochains et serait donc automatiquement enclenchée. Ces journées coïncident avec la grande manifestation prévue le 22 mars à Montréal. Selon la présidente, déjà deux voitures seraient remplies pour participer à cette manifestation. Advenant une victoire du non, ce périple montréalais serait annulé.

Partager cet article