Grève dans les CPE: Les éducatrices de la région sautent dans le mouvement

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 08 février 2012
Temps de lecture :

La semaine dernière, quatre CPE de la région de Sept-Îles, ainsi que celui de Fermont, ont voté pour la tenue de grève lors de quatre journées, dont les deux premières auront lieu ce jeudi et ce vendredi (9 et 10 février). Dans la région, les employés et l’État ne s’entendent pas sur six à huit clauses. Une grève illimitée sera votée le 20 février si rien n’avance dans le dossier.

À Sept-Îles, quatre établissements sont touchés par les grèves, soit les CPE Le Petit lutin (qui sera toutefois ouvert le jeudi dans son cas), Sous le bon toit, Nid d’hirondelle et La Ritournelle. À Fermont, le CPE Mur-mûr sera également en grève les 9, 10, 15 et 20 février prochains, comme ses consoeurs septiliennes. Les parents devront donc se rabattre sur leur famille, sur leurs amis ou prendre congés pour s’occuper de leurs enfants.

Une journée est également prévue le 21 février, sauf qu’un vote se tiendra le 20 février, en soirée, concernant une grève illimitée, si les négociations n’avaient pas au rythme souhaité par les éducatrices. Et selon la CSN, les astres ne sont pas du tout alignés vers une entente.

Du point de vue régional, on soutient à la CSN que l’ensemble des conditions normatives est réglé, sauf quelques points importants, comme la liste de rappel, le maintien d’une banque de temps et le droit d’avoir une copie des états financiers de l’établissement.

Les négociations se déroulent toutefois sur deux fronts. D’une part, les négociations régionales qui sont propres à chaque région, et la négociation nationale. Sur le plan national, le salaire est cœur de ces débats, où l’on réclame une hausse salariale.

Partager cet article