Indice de la qualité de l’air : La Ville multiplie les actions

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 25 janvier 2012
Temps de lecture :

Tout comme les groupes environnementaux, la Ville de Sept-Îles multiplie les actions pour que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP), procède à l’installation d’une station d’échantillonnage de l’air à Sept-Îles. Après avoir essuyé un refus en 2009, puis en 2011, la Ville entend démontrer l’importance de sa doléance auprès de Québec.

Dans une correspondance datée du mois d’octobre, le MDDEP explique qu’il ne voit pas la nécessité pour la Ville de Sept-Îles de se doter d’un indice de la qualité de l’air. «Ils [le MDDEP] indiquent qu’ils se basent sur les stations du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Gaspésie-Bas-Saint-Laurent pour évaluer la qualité de l’air à Sept-Îles», a indiqué le maire, Serge Lévesque. «Ça n’a pas de sens, à moins qu’ils [le MDDEP] ne m’expliquent comment ils font, compte tenu de la distance entre les stations et Sept-Îles.»

La récente réponse de Québec a même choqué la Ville qui entend revenir à la charge, d’ici les prochaines semaines, «pour que quelque chose de concret et sérieux soit fait» dans le dossier. En ce sens, Sept-Îles a amorcé des démarches avec l’Agence de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord, qui abonde dans le même sens, pour obtenir des données sur la santé. «Il n’y a pas évidence que la situation est alarmante, mais si une partie de la population s’en inquiète, nous devons les rassurer», a rajouté le maire.

Rencontre avec le privé
La Ville espère aussi s’asseoir avec la grande entreprise de la région pour qu’elle leur divulgue les données récoltées via leurs stations d’échantillonnage. «Nous voulons provoquer une rencontre, on veut se satisfaire de données fiables.» Une autre rencontre pourrait aussi avoir lieu en compagnie des intervenants du MDDEP, de l’Agence de la santé, de la Ville de Sept-Îles et des groupes environnementaux.

«Ça nous surprend que des villes ailleurs au Québec possède une station d’échantillonnage alors qu’ici, une ville où il y présence d’industrie, on nous en refuse l’installation», a expliqué le maire Lévesque en rappelant que plusieurs projets économiques pourraient en plus être déclenchés dans la région.

Le maire de Sept-Îles s’est dit choqué par la réponse négative obtenue en octobre par le MDDEP.

Partager cet article