Port-Cartier : L’urbanisme anticipe une grosse année 2012

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 13 janvier 2012
Temps de lecture :

En 2011, le service d’urbanisme de la Ville de Port-Cartier a attribué pour 29, 8 millions $ en valeur de permis, la plus grande valeur recensée depuis 2005. En 2012, la Ville prévoit élaborer plusieurs concepts de développement qui seront proposés à des promoteurs.

En 2010, le service d’urbanisme de la Ville de Port-Cartier avait enregistré des records. En cinq ans, il n’y avait jamais eu autant de permis d’attribués et les nouvelles constructions n’avaient jamais été aussi nombreuses. En 2011, la valeur des permis a plus que doublé comparativement à l’année précédente pour atteindre 29 786 506$, et le nombre d’attributions est record, alors qu’un total de 923 permis a été remis.

«Il est certain que le projet du parc Dominique a grandement contribué à la hausse de la valeur des permis attribués. Les rénovations résidentielles ont également atteint le plus haut sommet depuis 2005 avec 678 octrois de permis», a expliqué Marie-Claude Dubé, du service d’urbanisme de la Ville de Port-Cartier.

Toujours en 2011, 47 permis pour nouvelles constructions ont été donnés, soit 14 de plus qu’en 2010. L’année 2012 s’annonce tout aussi chargée. Les travaux en lien avec l’installation des services publics dans les nouveaux développements de Grande-Baie et Jean-Talon étant pratiquement complétés, les nouvelles constructions ne tarderont pas à se faire voir. Dès le printemps, la Ville assure que de nouvelles maisons pourront prendre place sur les 52 terrains aménagés. C’est le promoteur Triangle du Nord qui gère le projet.

Projets ciblés
Au coin du boulevard Portage-des-Mousses et de la rue Lemoine, la Ville a mis sur pied un concept qui a intéressé des promoteurs. La construction de 18 logements est bel et bien entamée et suivra son cours en 2012. Plus à l’ouest de la municipalité, le projet de prolongement du boulevard des Îles offre un potentiel de 565 nouvelles maisons. Les concepts en ce sens seront développés par la Ville cette année et entraîneront des discussions avec des promoteurs, mais le secteur serait essentiellement destiné à la construction de jumelés et de maison unifamiliale.

Le secteur se trouvant à l’arrière du IGA a aussi été ciblé pour du développement résidentiel et commercial. «Tous ces projets dépendent également de notre service de distribution d’eau potable qui nécessite une optimisation. Nous devrons procéder par priorité selon les besoins», a terminé Marie-Claude Dubé.

Le projet du parc Dominique aurait grandement contribué à la hausse de la valeur des permis attribués qui a atteint un sommet record en 2011 pour se chiffrer à 29 786 506 $. (Photo : archives)

Partager cet article