Une bière brassée ici par des gens d’ici

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 23 Décembre 2011
Temps de lecture :

Le mot circule de plus en plus. Après avoir fait un premier sondage par la poste, quatre associés ont lancé un autre sondage, cette fois-ci via les médias sociaux, ce qui alimente la machine à rumeur! Leur but: faire une étude de marché pour le projet d’un bistro-brasserie à Sept-Îles, avec de la bière brassée sur place par des gens d’ici.

La rumeur circule, l’enthousiasme de la population semble bien là, mais il faudra quand même que les amateurs de bières artisanales soient patients. L’un des partenaires du projet et brasseur, Billy Dumas, ne croit pas pouvoir servir une première bière dans son établissement avant maximum deux ans. La troupe, formée également de Sébastien Plourde, de Pascale Joseph et de Jean-Sébastien Thiffault, en est encore à l’étape du plan d’affaires.

«Nous sommes un peu dans un entre-deux, explique Billy. Pour nous développer, il nous faut un local, mais pour avoir un local, il faut un plan d’affaires, mais pour ça, il faut avoir un produit.» En attendant, Billy, Sébastien et Jean-Sébastien brassent de petites quantités de bière, qu’ils goûtent entre eux seulement, afin de perfectionner leur recette et d’être fin prêts lors de l’ouverture.

L’appel de la bière s’est fait en premier chez Billy et Jean-Sébastien, lors d’un voyage en Europe. Ils étaient déjà des amateurs de bière artisanale, lorsqu’ils ont pu voir du coin de l’œil la production d’une bière en Allemagne, dans une microbrasserie. Une fois de retour au Québec, Billy s’achetait de l’équipement pour en faire chez lui, pour son plaisir personnel. Cette passion l’a amené depuis un an à faire des stages et à suivre des formations.

Un collègue de travail tout aussi amateur de bière, Sébastien, a démontré un intérêt tout aussi marqué vers le brassage de houblon. Et puisque Pascale rêvait d’ouvrir son propre restaurant, ils se sont associés pour partir ce projet de bistro-brasserie à Sept-Îles.

Sondage encourageant
Sébastien, Billy et Pascale se montrent enthousiastes devant les réponses de leurs sondages. Le premier a pu récolté près de 300 réponses, principalement des hommes de 35 à 49 ans, tandis que celui via les médias sociaux a rejoint davantage des jeunes, gars et filles, de 18 à 24 ans, ce qu’ils considèrent davantage comme leur clientèle cible. «Ça donne confiance. Même ceux qui n’encouragent pas le projet nous aident à nous guider.»

Puisqu’ils sont encore en train d’élaborer le plan d’affaires et que le projet n’aura pas encore pignon sur rue avant plusieurs mois, ils se montrent avares sur les détails de ce futur débit de boisson qui offrira aussi des repas simples. Ils se contentent de dire qu’ils veulent un endroit festif, simple et accessible. Quelque chose comme un pub irlandais. «Comme il y en a plein dans les grands centres», termine finalement Billy.

Billy Dumas, Sébastien Plourde, Pascale Joseph et Jean-Sébastien Thiffault (absent de la photo) souhaitent lancer une microbrasserie à Sept-Îles, dans une formule qui n’existe pas encore dans la région.

Partager cet article