Le Cégep inaugure son nouveau pavillon

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 13 Décembre 2011
Temps de lecture :

En octobre 2010, les pelles mécaniques s’activaient autour du Cégep de Sept-Îles, un peu plus d’un an plus tard, le Collège a finalement procédé à l’inauguration de son tout nouveau pavillon, abritant depuis septembre, le programme de Technologie minérale de même que le Centre de transfert de technologie en maintenance industrielle.

Le Cégep de Sept-Îles a bouclé la boucle vendredi de son projet de construction évalué à 9 millions $ devant les partenaires et amis de l’établissement. «On assiste à la naissance d’un ajout important à un joyau que l’on avait déjà», a exprimé le maire de Sept-Îles, Serge Lévesque. «Ça vient confirmer une fois pour toutes que Sept-Îles deviendra la métropole économique de la Côte-Nord et un exemple en matière de transfert du savoir.»

Financé en majeure partie par Québec et Ottawa – entente sur le Programme d’infrastructure du savoir – le montage financier du nouveau pavillon a également été ficelé grâce à l’implication de la grande entreprise de Sept-Îles et Port-Cartier. La multinationale, ArcelorMittal Mines Canada, dont le pavillon porte aujourd’hui le nom, a allongé 800 000$ dans la construction de l’établissement. Cliffs Natural Resources (100 000$), la Compagnie minière IOC (75 000$), Aluminerie Alouette (25 000$) et Développement économique Sept-Îles (25 000 $) sont au nombre des autres partenaires du projet.

Les dignitaires présents

«Ce nouveau pavillon témoigne de la santé de la région et des importants besoins des minières», a ajouté la mairesse de Port-Cartier, Laurence Méthot. En effet, les projets d’expansion des géants miniers de la Côte-Nord s’accumulent avec la reprise économique, ce qui n’est pas sans avoir un important impact sur les besoins en matière de main-d’œuvre. La nouvelle formation, dispensée à même les murs du pavillon, préparera notamment les étudiants à exercer la fonction de technicien dans le domaine des ressources minérales, avec stage à la clé dans les minières nord-côtières.

C’est l’entreprise septilienne, RIC Construction, qui a réalisé les travaux de construction du pavillon de 2 300 mètres carrés. Le Cégep de Sept-Îles, qui prévoit que sa clientèle grimpera jusqu’à 1200 étudiants d’ici trois ans, procède actuellement à la construction de nouvelles résidences pouvant accueillir une centaine d’étudiants. Le Collège espère également transformer l’ancienne église Saint-Alexandre de Port-Cartier en un centre d’études collégiales, toujours en collaboration avec ArcelorMittal Mines Canada.

Photo 1: Inauguré vendredi, le nouveau pavillon a nécessité des investissements de l’ordre de 9 millions $ (Photo : Optik 360)

Photo 2: Le président et chef de la direction d’Aluminerie Alouette, André Martel, la conseillère en communications chez la Compagnie minière IOC, Nathalie Rouleau – représentant le directeur général de QNS&L, Louis Gravel – le président et chef de la direction d’ArcelorMittal Mines Canada, Serge Miller, le vice-président des activités minières à l’Est-du-Canada pour Cliffs Natural Resources, Gino Lévesque, le président de Développement économique Sept-Îles, Luc Dion et le directeur général du Cégep de Sept-Îles, Donald Bhérer.

Partager cet article