Radio Radio ne se cargue pas sur ses lauriers

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 01 Décembre 2011
Temps de lecture :

Les choses vont drôlement bien pour la formation acadienne Radio Radio. Avec leur hip hop assez sucré pour être bien pop et baignant dans une généreuse sauce électro, le groupe a fait bouncé beaucoup de monde. Et avec leurs explosives prestations, c’est deux nominations à l’ADISQ qu’ils ont récolté: groupe de l’année et meilleur spectacle de l’année. Et comme toute bonne chose a une fin, c’est la dernière chance de voir Belmundo Regal sur scène.

Pour l’un des chanteurs du groupe, Gabriel Malenfant, la popularité montante de Radio Radio est une «surprise» et un «cadeau», mais aussi une boucle qui se boucle. «Quand on fait un album, on veut qu’il soit écouté.» Avec des succès dès le premier album (Cliché Hot, Jaccuzi), le groupe semblait sortir de nulle part. Pourtant, plusieurs années de travail se cachent derrière ce succès. Loin d’être un aboutissement, Gabriel considère ce succès comme un tremplin pour aller plus loin encore.

Le rappeur promet même une évolution pour le prochain album. Il faut dire qu’il y a du mouvement dans ce quatuor devenu trio à Belmundo Regal. Et durant la tournée, des musiciens se sont ajoutés, dont le Septilien Steve Caron, alors que le DJ a décidé de délaisser la scène pour se concentrer sur le travail en studio. «Tout va pour le mieux, rassure Gabriel. L’essence du groupe se forme et ça se fait naturellement. Les deux musiciens font vraiment partie du groupe.»

À fond la caisse
Une chose est sure, la présence d’un batteur et d’une trompettiste ajoute beaucoup d’énergie sur la scène. Steve Caron insiste même pour mentionner qu’il est plus trempe après un spectacle de Radio Radio qu’après une partie de hockey. Le groupe souhaite d’ailleurs avoir cette énergie et cette chaleur sur le prochain album. «On veut un son plus live, des basses live. On ne cesse d’évoluer», fait valoir l’Acadien.

Et pas question d’attendre un an avant de reprendre une nouvelle tournée. Certes, c’est la fin de Belmundo Regal en décembre, mais le nouvel album sortira dès le printemps avec une toute nouvelle tournée. Gabriel admet qu’il y a une rapidité entre les deux tournées, mais s’appuie sur les deux ans de Belmundo Regal… et sur leur amour de la scène.

Un autre signe que Radio Radio ne se cargue pas tant dans des La-Z-Boy, un nouveau clip a été lancé le 11 novembre dernier (à 11h11), pour Cargué dans ma chaise. Habituellement, lorsqu’un album vit ses dernières heures, on ralentit la cadence. Pas Radio Radio. En plus, pour l’occasion, le trio est allé au Mexique visiter un vieux temple maya et a fait une rencontre aussi mystérieuse que marquante.

Debout dans le hall
Les amateurs de Radio Radio seront heureux d’apprendre que le spectacle du 3 décembre à Sept-Îles aura lieu dans le hall d’entrée du Cégep de Sept-Îles plutôt que dans l’auditorium. La raison est simple: le groupe, la Salle Jean-Marc-Dion et le Cégep veulent que le public puisse danser et s’éclater comme il le souhaite. Des places seront quand même offertes pour les plus timides. Pour Havre-Saint-Pierre, le 4 décembre, tout va bien. Le sous-sol de l’église permet déjà la piste de danse.

Partager cet article