Port de Sept-Îles: un pionnier dans le développement durable

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 23 novembre 2011
Temps de lecture :

Avec la participation de ses intervenants, IOC, Cliffs, Esso et Aluminerie Alouette, l’Administration portuaire de Sept-Îles (APSI) devient le premier port en Amérique du Nord dont tous ses usagers adhèrent au programme environnemental de l’Alliance verte, une initiative volontaire de l’industrie maritime en développement durable.

Ces grands joueurs rejoignent ainsi l’APSI, Logistec Arrimage, Porlier Express, Groupe Desgagnés, Groupe Océan, la Ville de Sept-Îles et plusieurs autres armateurs. Cette collaboration commune à l’Alliance verte témoigne du «climat de collaboration étroite et d’échanges nourris entre les principaux acteurs maritimes du Port de Sept-Îles», estime l’administration portuaire.

Le directeur général de l’Alliance verte, David Bolduc, applaudit l’initiative des acteurs septiliens. «il faut féliciter les nouveaux membres de leur engagement environnemental et souligner le rôle de leader qu’a joué le Port de Sept-Îles afin de rallier ainsi tous les intervenants de son milieu. Cette démarche renforce le programme de l’Alliance verte et permet de continuer notre travail pour réduire encore davantage l’empreinte environnementale de l’industrie maritime.»

Les partenaires de l'Alliance verte

Les partenaires septiliens de l'Alliance verte

Le programme environnemental de l’Alliance verte cible entres autres les gaz à effet de serre, la gestion des résidus de cargaison et les conflits d’usage (bruit, poussière, odeur, pollution lumineuse). L’Alliance estime que ses volontaires se soumettent à un «processus rigoureux de vérification externe pour valider et renforcer la crédibilité des résultats obtenus dans le cadre du programme environnemental.»

Pour le président-directeur général du Port de Sept-Îles, Pierre D. Gagnon, ceci renforce les ambitions vertes de son administration. «Le Port de Sept-Îles a une préoccupation constante de l’environnement, et ce, en amont de tous ses projets de développement pouvant avoir un impact sur les habitats naturels.» Il ajoute que cette collaboration générale «démontre la volonté du milieu maritime d’unir ses actions et de pousser dans la même direction, soit celle de l’amélioration continue et de l’excellence environnementale.»

Partager cet article