62 nouvelles unités de logement pour Sept-Îles

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 01 novembre 2011
Temps de lecture :

Sept immeubles à logements seront construits à Sept-Îles d’ici l’automne 2012. L’entreprise de Granby, Avac Béton, qui a répondu à l’appel d’offres lancé par la Ville un peu plus tôt cette année, aménagera 62 unités sur les rues Comeau et Humphrey. Dans le contexte où le taux d’inoccupation atteint 0,6% à Sept-Îles, la Ville s’est réjouie de la concrétisation du projet estimé à 15 millions $.

De façon plus précise, l’entreprise érigera trois édifices de six unités, deux autres de huit et un bâtiment de 12 logements sur la rue Comeau. Un immeuble à logements de 16 unités sera aussi construit sur la rue Humphrey. «Les travaux débuteront sur Comeau au printemps (…) Le nerf de la guerre sera de trouver de la sous-traitance locale pour suivre la cadence», a expliqué le porte-parole de l’entreprise, Robert Laurin en faisait allusion aux carnets de commande des PME remplis en raison de l’essor économique que connaît la région.

Par contre, Avac Béton dit posséder un procédé de construction relativement rapide, basé sur des structures autoportantes en béton. En ce sens, l’entreprise affirme qu’elle a effectué les études géotechniques suffisantes pour vérifier si le sol avait la capacité de soutenir du béton. «Si ç’a n’avait pas été concluant, nous ne serions pas ici», a ajouté M. Laurin. Rappelons que le secteur voisin (de la rue Comeau) est durement touché par des troubles d’affaissements du sol.

Voilà à quoi pourrait ressembler les immeubles à logements. (Image: Avac Béton)

Des incitatifs convaincants
Bien qu’Avac Béton concède que les coûts de construction peuvent être jusqu’à 40% plus élevés sur la Côte-Nord, l’entreprise explique que les incitatifs mis en place par la Ville de Sept-Îles pour attirer des promoteurs immobiliers ont joué un rôle dans la décision de s’implanter dans la région «Ce sont des incitatifs considérables», a précisé M. Laurin.

Au total, la Ville remettra pas moins de 60 000$ à l’entreprise en subvention, au terme du projet. Le maire s’est par ailleurs réjoui de l’annonce alors que le taux d’inoccupation atteint 0,6% à Sept-Îles. «Il ne s’est pas construit d’immeubles à logements depuis plusieurs décennies, c’est une bonne nouvelle», a confié le maire, Serge Lévesque. Par ailleurs, le Cégep de Sept-Îles a débuté la semaine dernière, la construction de 36 nouveaux logements destinés aux étudiants tandis que le projet de 54 unités de Placements P. Noël va bon train. «C’est pas moins de 140 logements annoncés depuis la dernière année», a rappelé le directeur général de la Ville, Claude Bureau. «Ça devrait répondre en majeure partie à la demande.»

Un facilitant pour le logement social
Alors que la pénurie de logements est criante à Sept-Îles, la pression est d’autant plus forte chez les foyers à faibles revenus. La Ville, qui a récemment réitéré l’importance de la création de logements sociaux au gouvernement, se dit cependant les mains liées. «Nous n’avons pas le rôle d’initiateur, on ne peut qu’agir comme facilitant», a exprimé le maire en citant en exemple que la Ville a cédé un terrain de la rue DeQuen en vue de la construction d’une maison de transition pour les femmes victimes de violence conjugale.

Les unités de 5 1/2, de type condo locatif, qui seront construites par Avac Béton se loueront à partir de 1280$ par mois. La construction de nouvelles unités aura l’effet de libérer d’autres logements, et balancer l’offre et la demande, selon la Ville, ce qui pourrait avoir un impact positif le logement social.

Le directeur général, Claude Bureau et le maire de Sept-Îles, Serge Lévesque, en compagnie du représentant de la compagnie, Avac Béton, Robert Laurin.

Partager cet article