Genest-Jourdain demeure fidèle à Mulcair

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 18 octobre 2011
Temps de lecture :

Jeudi dernier, le député d’Outremont, Thomas Mulcair, a officialisé sa candidature à la course à la chefferie du Nouveau parti démocratique (NPD), à la suite du décès de Jack Layton. Parmi les 33 députés qui ont déclaré leur appui le matin même de l’annonce, Jonathan Genest-Jourdain, député de Manicouagan, qui a salué sa grande expérience de parlementaire.

Selon le jeune député Jonathan Genest-Jourdain, Thomas Mulcair «a toujours su démontrer une connaissance et une compréhension profonde des enjeux de Manicouagan», saluant au passage ses nombreuses visites dans la région, dont une rencontre avec le Conseil de bande, avant même le déclenchement des élections fédérales. «La sensibilité de M. Mulcair aux enjeux autochtones et environnementaux, notamment en ce qui a trait à l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent en sont des exemples les plus convaincants.»

Ouverture de son bureau
Le député de Manicouagan a ouvert ses bureaux de Sept-Îles en août dernier, mais c’est lors d’un 5 à 7, il y a une semaine, qu’il a officiellement baptisé ses locaux, situés dans les Galeries Montagnaises, adjacents à son bureau d’avocat, qu’il garde ouvert. Deux employés à plein temps y travaillent, comparativement à un seul à son bureau de Baie-Comeau. Des pourparlers sont en cours pour ouvrir un point de service à Havre-Saint-Pierre.

Pour M. Genest-Jourdain, il est important d’avoir une forte présence dans la circonscription et s’engage à passer la majorité de son temps dans Manicouagan, malgré ses obligations dans la capitale fédérale. Il se réjouit des dossiers qu’on lui confie, puisqu’ils que ce sont des enjeux qu’il connait bien, comme l’occupation du territoire par les autochtones selon les paramètres de la Loi sur les indiens.

Le député de Manicouagan Jonathan Genest-Jourdain a officiellement ouvert ses bureaux de Sept-Îles le 12 octobre dernier, lors d’un 5 à 7. Plusieurs citoyens en ont profité pour échanger avec leur député.

Partager cet article