150e de la Confédération: Sept-Îles pourrait accueillir jusqu’à 7 voiliers

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
150e de la Confédération: Sept-Îles pourrait accueillir jusqu’à 7 voiliers
Le El Galeon sera l'un des 40 voiliers à traverser l’Atlantique.

Sept-Îles sera l’une des escales du Rendez-vous 2017, grande course de voiliers qui représente l’une des activités majeures du 150e anniversaire de la Confédération canadienne. Du 7 au 9 juillet, jusqu’à sept grands voiliers d’époque accosteront dans la baie. Une escale est aussi prévue à Havre-Saint-Pierre.

L’été prochain, 40 grands voiliers navigueront en eaux canadiennes en partance d’Europe. Québec sera le point culminant de cette traversée de l’Atlantique avec l’organisation d’une grande fête du 18 au 23 juillet. Mais avant, de deux à sept de ces voiliers feront escale à Sept-Îles du 7 au 9 juillet.

L’événement est financé en majeure partie par le gouvernement fédéral pour souligner le 150e de la Confédération canadienne en 2017. Ottawa a fait un appel à tous pour accueillir des escales avant l’arrivée à Québec et Sept-Îles s’est manifesté. Rappelant que Sept-Îles est une ville portuaire, le maire Réjean Porlier a mentionné que cet événement est une «vitrine exceptionnelle».

Tous les frais d’accostage et portuaires seront assumés par l’organisation du 150e. La Ville a prévu un budget de 58 000$ pour organiser une série d’activités durant cette escale en collaboration avec Tourisme Sept-Îles et Destination Sept-Îles Nakauinanu. Tourisme Sept-Îles travaille sur un plan de match. Un ou deux commanditaires majeurs sont recherchés pour s’associer à l’événement.

Au même moment, d’autres voiliers jetteront l’ancre à Havre-Saint-Pierre. Des escales sont aussi prévues à Baie-Comeau et Tadoussac du 14 au 16 juillet.

Le Rendez-vous 2017 est une course de plus de 7 000 milles nautiques qui s’échelonnera sur cinq mois en 2017 du port de Royal Greenwich en Grande-Bretagne jusqu’au Havre, en France, en passant par Québec et les Bermudes. Parmi les voiliers participants, notons le El Galeon réplique d’un navire espagnol du 16e siècle utilisé dans le tournage des films Pirates des Caraïbes.

Partager cet article