Yoan : un nouveau souffle donné à sa carrière musicale

Yoan : un nouveau souffle donné à sa carrière musicale

Yoan a gagné beaucoup d’assurance depuis sa victoire à la 2e édition de La Voix. Maintenant en contrôle de sa carrière, il entend faire les choses à sa manière et demeurer fidèle à ses valeurs.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Gagnant de la 2e saison de La Voix en 2014, Yoan aura pris près de 4 ans après la fin de cette aventure télévisuelle pour lancer sur le marché son deuxième album «Depuis longtemps», le 23 mars 2018. En pleine tournée de promotion, il en a profité pour faire une escale remarquée à Sept-Îles, le 6 avril. Un moment propice pour faire le point sur sa carrière musicale qu’il a pris en main.

Même si son premier album s’est écoulé à plus de 100 000 copies, Yoan n’a pas ressenti davantage de pression à l’enregistrement de cette nouvelle offrande qu’il considère davantage à son image.

«Je savais que le contexte n’est plus le même. L’industrie musicale ne se porte plus aussi bien qu’auparavant. Rien ne fait en sorte que la situation s’améliore. J’ai simplement voulu faire mieux sur le plan du contenu», avance-t-il.

Pour ce faire, l’auteur-compositeur s’est soucié de livrer un message social plus profond. Un objectif qu’il considère avoir atteint.

«J’ai pris le temps de bien faire les choses. Pour les textes, je me suis inspiré de ce que j’ai vécu ou de ce qui m’a été raconté. Je me dois maintenant de laisser le tout dans la main des gens», enchaîne-t-il. «Je suis très fier du résultat. Je me suis investi à 100% dans ce projet.»

Une réelle envie d’explorer

Sur l’album Depuis longtemps, Yoan souhaitait apporter un peu plus de diversité à son répertoire musical, même si le country demeure à l’avant-plan.

«Ce que j’aime dans la musique, c’est ce qui est bien fait. Je veux aller chercher ce que je considère le meilleur de chaque style et me l’approprier. Bien sûr, le country traditionnel a sa place, mais il n’y a pas que ça», lance-t-il.

Quoi qu’il en soit, le chanteur country trouvait opportun de se promener un peu partout au Québec pour en faire sa promotion. Il en a même fait là l’une de ses exigences.

«Je ne vois pas cela comme une option. Je rencontre les gens un par un. Ça leur permet d’apprendre à mieux me connaître», renchérit-il. «Ce contact personnalisé fait toute la différence. J’en suis convaincu. Si je suis là, c’est avant tout grâce à eux. De plus, j’ai beaucoup de plaisir à le faire.»

Très satisfait de son expérience à La Voix, il admet avoir travaillé fort pour changer l’image que certaines personnes avaient pu se faire de lui à ce moment-là. Une chose est certaine, il ne prend rien pour acquis.

«Il est vrai que j’étais un peu plus gêné à mes débuts. On m’a parfois considéré comme quelqu’un de froid. J’avais simplement plus de misère à me livrer. Je ne blâme surtout pas les gens d’avoir eu cette impression de moi. Aujourd’hui, les choses ont changé. Je me sens davantage en confiance. Je suis en pleine possession de mes moyens», affirme-t-il.