Trous sur le boulevard : un oubli du ministère

Trous sur le boulevard : un oubli du ministère

Crédit photo : archives - Le Nord-Côtier

Le ministère des Transports (MTQ) viendra refaire une partie des travaux de surfaçage du boulevard Laure, entre la rue Desmeules et le parc Ferland. Le MTQ avait «oublié» de relever les plaques d’égout lors des travaux de l’automne dernier, ce qui amenait la plupart des automobilistes à rouler dans la voie de gauche pour éviter les trous ainsi causés.

Le conseil municipal a reçu la confirmation en fin d’après-midi, lundi le 9 avril, que le MTQ viendra bel et bien refaire une partie des travaux en question. Le maire Réjean Porlier se dit satisfait que le ministère vienne rétablir ce qui devait être fait. «Suite aux travaux de l’automne dernier, je les ai tout de suite contactés pour leur faire part du problème. On a reçu leur réponse via courrier hier», affirme-t-il.

Dans la lettre envoyée au conseil municipal, le ministère indique qu’après avoir été interpellé, la direction des projets a été mandatée «pour régulariser la situation et pour rétablir le confort routier». L’étude et la prise de données devraient être terminées d’ici le mois de juin et les travaux devraient se faire au cours de l’été 2018, à partir du mois de juillet.

Un oubli

Ce serait effectivement un oubli de la part du MTQ confirme Réjean Porlier. «Ils auraient dû relever les regards, soit les plaques d’égout en question. Ils m’ont dit qu’ils avaient oublié d’inclure ça dans le projet l’automne dernier».

En séance du conseil municipal, le conseiller Michel Bellavance faisait part de son avis sur la question. «On ne félicitera pas le MTQ pour ça j’espère. Le remercier de nous écouter d’accord, mais on s’entend que s’ils reviennent c’est parce qu’ils l’ont mal fait au départ», disait-il. Joint par téléphone, il insiste que depuis plusieurs années les automobilistes doivent rouler dans la voie de gauche pour éviter les trous causés par les plaques d’égout. «Ce que je voulais surtout dire en séance, c’est qu’il ne faut pas voir ça comme un cadeau le fait qu’ils reviennent faire ce qu’ils ont oublié de faire», précise-t-il.

Il n’est d’ailleurs pas rare selon le maire Porlier que les automobilistes de Sept-Îles roulent dans les voies de gauche lorsqu’ils sortent de la région. «Ils se sont habitués comme ça à Sept-Îles, pour éviter les trous». Le directeur général Patrick Gwilliam profitait quant à lui de la séance pour rappeler aux automobilistes que la voie de gauche sert exclusivement aux dépassements.