Tous unis pour Centraide : un appel lancé à la générosité

Tous unis pour Centraide : un appel lancé à la générosité

Agente aux communications et au marketing chez Centraide Duplessis, Nadia Dorval est accompagnée du conseiller régional de la FTQ, Pascal Langlois.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Mise de l’avant par la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et Action chômage Côte-Nord, l’activité de financement Tous unis pour Centraide reprend du service, le 21 décembre, de 11h30 à 13h30, à Port-Cartier et Sept-Îles.

Encore une fois, des bénévoles seront présents à Sept-Îles (intersection Laure et Smith) et Port-Cartier (intersection Route 138/Shelter Bay) pour recueillir des dons en argent qui seront versés à parts égales à Centraide Duplessis et à Centraide Haute-Côte-Nord/Manicouagan. La précédente édition avait permis aux deux entités de se partager un montant de 11 521$.

«On voulait faire une activité de visibilité et démontrer à la population l’importance de Centraide. Cette aide apportée aux personnes démunies revêt une très grande importance. Elle fait toute une différence. Elle contribue de manière concrète à réduire les inégalités sociales», avance le conseiller régional de la FTQ, Pascal Langlois.

Une conscience sociale développée

Même son de cloche du côté de la CSN qui se dit heureuse de contribuer à la vitalité de la région. «On arrive ici à se démarquer», soutient son conseiller régional, Guillaume Tremblay. «L’image qu’ont les gens des centrales syndicales est trompeuse. Notre apport est beaucoup plus grand. On se positionne très souvent sur des enjeux politiques, économiques et sociaux. Cette action s’inscrit dans la même lignée.»

Loin d’en être l’objectif premier, une telle action constitue un moyen pour les centrales syndicales de redorer leur blason. «On critique facilement le milieu syndical. Plusieurs personnes tendent à oublier que les acquis dans la société sont issus pour la plupart des luttes menées par les travailleurs et les travailleuses, ajoute M. Langlois. «Les récentes bonifications apportées à la Régie des rentes du Québec (RRQ) en sont un exemple parfait.»

Un contexte favorable

De plus, le visage de la pauvreté a beaucoup changé. De plus en plus de travailleurs vivent sous le seuil de la pauvreté. «Plusieurs travailleurs ont quitté la région, faute d’emploi. Ils ne figurent plus dans les statistiques de l’assurance-emploi», déplore-t-il. «On peut jouer autant qu’on le veut avec les chiffres, il n’en demeure pas moins que le partage des richesses n’est pas équitable.»

Cette mauvaise distribution des richesses faisant en sorte que plusieurs travailleurs se voient contraints de recourir à l’aide d’organismes communautaires soutenus par Centraide. «Personne n’est à l’abri de la pauvreté. Plusieurs sont syndiqués, précise-t-il. Les gens doivent parfois cumuler plusieurs emplois pour en arriver à tirer un revenu décent. C’est ce qui occasionne parfois ces dérapages.»

Le succès obtenu par la Grande guignolée des médias à Sept-Îles vient démontrer la très grande générosité de la population septilienne «C’est une période propice. Les gens se préparent aux vacances pour la plupart. Ils ont envie que les autres passent un aussi bon moment qu’eux avec leurs proches et amis. Ils sont davantage conscients de tout ce qui les entoure», constate-t-il.

Un apport essentiel

Par son rôle de bâtisseur communautaire, Centraide Duplessis voit à prêter assistance aux organismes communautaires dans l’offre de services directs à leurs membres. «On a soutenu 31 organismes l’an dernier. On est venu en aide à des gens qui vivent dans un contexte de vulnérabilité», indique son agente communication et marketing, Nadia Dorval.

Souvent décrié par les organismes communautaires, le sous-financement dont ils font l’objet justifie plus que jamais la présence d’un acteur tel que Centraide Duplessis dans la société. «Ce sont pour la plupart des services qui ne seraient pas offerts autrement. On est très heureux de pouvoir faire une différence et de contribuer à la réduction de ces inégalités sociales», lance-t-elle.

Pour en savoir plus sur Centraide Duplessis, il suffit de se rendre au www.centraideduplessis.org. Son équipe peut être également jointe par téléphone au 418 962-2011 ou par courriel au communications@centraideduplessis.org.