Tournoi Orange Alouette : après un autre succès, en route vers la 41e édition

Tournoi Orange  Alouette : après un autre succès, en route vers la 41e édition

Le comité organisateur du Tournoi Orange Alouette, sur qui repose une partie du succès de l'événement.

Crédit photo : Julien Choquette - Photo Impression JC

Le calme après la tempête! Sept-Îles se remet de ses émotions, celles vécues du 3 au 6 mai avec le Tournoi de volleyball Orange Alouette. La 40e édition a été soulignée en grand; participation record d’équipes, mais également aux différentes soirées.

«Année record (433 équipes), participation record à la soirée du jeudi, même chose pour le vendredi et le samedi», ce sont les premiers mots du bilan livré par Jeannot Vich, le président du comité organisateur du Tournoi Orange Alouette. Il y a les chiffres, mais il y a aussi les commentaires. «Le sentiment, c’est que les gens sont super heureux», a-t-il résumé.

L’histoire se répète, mais la qualité organisationnelle y est pour beaucoup. Le comité de près de 45 membres est mature. La moyenne d’expérience avoisine la quinzaine d’années. «On travaille au niveau des détails, des petits détails pour ce qu’on offre aux participants», a mentionné Jeannot Vich. Et les milliers de volleyeuses et volleyeurs n’ont certainement manqué de rien. Soirées musicales, souper crevettes et alouettes, social, du sport, du plaisir… «Tout s’est déroulé sans anicroche.»

Des fleurs à la présidente

Le président n’avait que des fleurs à lancer à l’endroit de la présidente d’honneur de la 40e édition, la Baie-Comoise d’origine, Marie-Pier Murray-Méthot. «Une fille «capotante», une personne charmante et une personnalité attachante. Elle et son chum, ce sont des gens sympathiques. Elle a été dévouée, c’est elle-même qui a demandé de faire la tournée de tous les sites. Elle va vers les gens», a louangé Vich.

41e

Sept-Îles et les milliers de mordus du Tournoi Orange Alouette ont un an pour se remettre de cette 40e édition. La 41e figure au calendrier du 2 au 5 mai 2019. Comme premier défi annoncé, l’organisation souhaite créer une plus grande ambiance au Volley-Bar érigé à la cafétéria du bloc sportif de l’école Jean-du-Nord pour les journées du samedi et du dimanche. Côté participation d’équipes, conscient que l’engouement ne devrait pas s’estomper, M. Vich assure «qu’on ne pourra pas accepter 30 équipes de plus. Deux ou trois». À moins que Sept-Îles se dote d’un site pouvant accueillir plus de monde au party du samedi!