Tournoi Orange Alouette : All Access Showband revient casser la baraque

Tournoi Orange Alouette : All Access Showband revient casser la baraque

All Access Showband de retour au Tournoi Orange Alouette cinq ans plus tard. Une soirée exclusive aux participants.

Crédit photo : Productions Alter Ego

All Access Showband revient au Tournoi Orange Alouette, samedi soir, pour y faire danser les volleyeurs dans le cadre de LA soirée en ville, sur le thème «Bal en blanc» pour la 40e édition.  

Jointe par téléphone, la leadeuse du band, Izabelle Gagnon, explique que le spectacle a été complètement revu depuis le premier passage du All Access Showband au Tournoi Orange Alouette en 2013.

«Les changements de costumes ont au moins quadruplé. Les chansons ont été testées sur la route devant plusieurs publics. On a fait le ménage pour garder juste des chansons numéro un, des chansons qu’on sait qu’elles vont soulever la foule et qui plaisent à une majorité de gens. On a mis à jour notre répertoire avec le style d’aujourd’hui. Il y a plusieurs chansons qu’on fait dans notre spectacle maintenant et qui n’existaient pas voilà cinq ans», décrit-elle.

Le personnel a aussi changé, à commencer par Izabelle Gagnon. La chanteuse, danseuse et choriste a joint le band il y a environ deux ans. En fait, parmi les cinq chanteurs-danseurs et les trois musiciens, seule la chanteuse Sabrina Tremblay faisait partie du groupe à l’époque.

Les commentaires et souvenirs du dernier spectacle ont néanmoins frayé leur chemin jusqu’aux membres actuels.

«Ceux qui étaient là dans l’équipe il y a cinq ans nous ont tous dit des super bons commentaires sur la gang du Tournoi Orange. Donc, on a bien hâte de venir faire un tour. Le public avait embarqué», rapporte Mme Gagnon.

Énergie sans limites

La volubile Izabelle Gagnon raconte qu’elle promène son band au Québec, aux États-Unis, en Amérique Centrale, en Europe et au Moyen-Orient. Elle devient encore plus volubile et excitée au moment de parler du spectacle à venir à Sept-Îles devant une foule de 2 000 personnes.

En effet, pour elle, il y a une attitude et un niveau d’abandon unique dans les spectacles en régions.

«Je ne sais pas pourquoi, il y a quelque chose qui se passe en région. L’effet de gang est plus là. Les gens arrivent toujours dans les événements comme ça avec le minding de passer un bon moment. Les gens sont vraiment là pour s’amuser. Ils y vont à fond, ils se donnent à 100 %», dit-elle fébrilement.

«Il y a un petit quelque chose en région chez les gens qui rend la foule vraiment à un autre niveau. Tu finis le spectacle et tu te dis “wow!”. Souvent, les gens en demandent encore et tu as le goût de leur en donner, parce que c’est tellement fort comme feeling. Il n’y a pas de plafond, ça n’a pas de limite », renchérit-elle.

Selon elle, le mot-clé qui ressort du All Access Showband, c’est l’énergie.

«N’importe qui a le goût de taper du pied, ça y va, ça danse du début à la fin. Tu ne peux pas regarder ce spectacle-là et rester assis, tu vas souffrir en dedans», lance-t-elle.

«C’est tellement interactif et débordant d’énergie. Il y a tellement de choses à voir, c’est comme un peu étourdissant, mais étourdissant l’fun. Comme quand tu vas dans une montagne russe à La Ronde. Autant visuellement que musicalement, c’est quelque chose», ajoute-t-elle.

All Access Showband enchaînera les succès et les changements de costumes. (Photo : Productions Alter Ego)

Un enchaînement de succès

La leadeuse du groupe explique que le spectacle fonctionne comme une revue musicale de 1970 à aujourd’hui. La musique est présentée par époques musicales, par thématiques : disco, années 80, rock, chansons récentes, tounes latinos, etc.

«C’est vraiment juste des hits, assure-t-elle. C’est un concentré de hits qui est présenté dans une mise en scène réglée au quart de tour avec des changements de costumes toutes les 10-15 minutes, et parfois plus rapide. C’est environ une soixante de costumes qui défilent devant le public.»

Elle explique que la mise en scène du spectacle crée une unité entre les styles musicaux et les différentes chansons.

«Il n’y a pas de temps mort. Tout est pensé, tout est rodé, il n’y a rien de laissé au hasard. On fait assez souvent le spectacle, on est vraiment en contrôle de ce qui se passe. Ça nous permet de profiter à 100% de l’échange qui se fait avec le public et de nous amuser», soutient-elle.

Elle assure qu’au final, tous y trouveront leur compte, «autant pour les plus jeunes et les moins jeunes, peu importe c’est quoi le style musical qui leur plaît».

Le spectacle aura lieu à l’aréna Guy Carbonneau samedi vers 22h, après le souper crevettes et alouettes du Tournoi Orange Alouette. Le DJ Mario Richard s’occupera de l’animation du Bal en Blanc après la prestation du All Access Showband. La soirée est exclusive aux participants du tournoi âgés de 18 ans et plus.