Tournoi du Dindon Doré: la magie de l’improvisation opère à nouveau

Tournoi du Dindon Doré: la magie de l’improvisation opère à nouveau

L’équipe «Eux» de Montréal a remporté cette 5e édition du Tournoi du Dindon doré. Une deuxième victoire consécutive.

Crédit photo : Paul Bouffard

Sept-Îles – La 5e édition du Tournoi du Dindon Doré a remporté un franc succès. Les spectateurs ont été nombreux à assister à l’un ou l’autre des 19 matchs présentés du 6 au 8 octobre, au Petit-théâtre du Centre socio-récréatif de Sept-Îles. C’est l’équipe «Eux» de Montréal qui a remporté le tournoi lors d’une finale enlevante.

Également de l’équipe «Eux» de Montréal, Frédéric Paré a été choisi comme le joueur du tournoi. De plus, il a remporté le match des étoiles. Dans la catégorie féminine, cet honneur revient à Florence Tison de l’équipe «Les ramanchés» de Montréal. Le titre d’équipe sympathique a été octroyé à l’équipe «La mort» de Québec.

Parmi les 10 équipes du tournoi, huit provenaient de l’extérieur. Les joueurs ont à nouveau apprécié l’accueil qui leur a été réservé. «Chaque équipe de l’extérieur a son propre accompagnateur. Il veille à ce que l’équipe ne manque de rien. C’est vraiment apprécié. Ça crée de très beaux liens entre une personne d’ici et des joueurs de l’extérieur», avance la responsable des communications de la Ligue d’improvisation de Sept-Îles (LIS), Marie-Claude Dubé.

En plus de l’accueil réservé aux joueurs, ce rassemblement se démarque aussi avec le décor dans lequel ils sont appelés à évoluer. «Ailleurs, ça se passe surtout dans le décorum habituel. Les joueurs ont été agréablement surpris de voir autant de spectateurs se déplacer. Ailleurs, ce sont surtout les joueurs qui assistent au match, constate-t-elle. Ici, on réussit à avoir un public qui nous est fidèle.»

Un enrichissement collectif

L’expérience est qualifiée de formatrice pour les joueurs et pour les administrateurs de la LIS. «Les gens aiment voir d’autres styles de jeu. C’est enrichissant pour les joueurs de la LIS. On apprend beaucoup aux contacts des joueurs de l’extérieur. On peut appliquer tout ça pour la nouvelle saison à venir. Ça nous permet de développer de nouvelles catégories et d’apporter une couleur différente à nos matchs.»

Une importante logistique est requise pour l’organisation de l’événement. «On avait besoin de gens autant pour la préparation des repas, pour la technique, pour l’animation, l’accueil, le bar et la conception des décors. On travaille déjà sur notre 6e édition. Plusieurs idées ont été soulevées. Le reste va prendre forme au cours des prochains mois. Ça prend plusieurs rencontres pour tout mettre en place», tient à souligner Mme Dubé.