Les sportifs des communautés du Québec se rassemblent à Wemotaci pour les JAIB

Les sportifs des communautés du Québec se rassemblent à Wemotaci pour les JAIB

Athlète de l’équipe de volley juvénile masculin qui a gagné l’or au Jeux Autochtones Inter-Bandes en 2015, David Jean-Pierre (à l’extrême droite de la rangée avant) vivra l’événement multisports dans un autre rôle à Wemotaci du 3 au 12 juillet. Il sera le chef de la délégation de Uashat mak Mani-Utenam.

Des jeunes de différentes communautés autochtones du Québec vivront leur compétition multisports à compter du 3 juillet. Pour dix jours, soit jusqu’au 12 juillet, ils seront à Wemotaci, la nation Attikamek, pour l’édition 2017 des Jeux Autochtones Inter-Bandes.

Parmi les communautés participantes, quelques-unes de l’est de la Côte-Nord; Uashat mak Mani-Utenam, Ekuanitshit, Nutashquan, Unamen-Shipu et Pakua Shipi.

Pour Uashat mak Mani-Utenam, ce sont 80 jeunes de 7 à 17 ans qui feront quelque neuf heures de route pour prendre part à ce rendez-vous sportif, mais aussi culturel (spectacles, échanges culturels,…). Les athlètes seront de la partie en athlétisme, badminton, balle-molle, basketball, canot, deck hockey, soccer, tennis de table et volleyball.

Pour David Jean-Pierre, ce sera à une première expérience à la tête de la délégation comme chef de mission. Il a vécu les JAIB comme athlète en deux occasions, en 2012 alors que Uashat mak Mani-Utenam était hôte de l’événement, ainsi qu’en 2015 à Mashteuiatsh.

«On ne m’a pas laissé seul. J’ai de l’aide des Loisirs (Sports et Loisirs ITUM). Ce sera une belle expérience. Et pour les jeunes, ce qui est important, c’est ce qu’ils vont ressentir et ce qu’ils veulent ressentir. Ils pourront faire de nouvelles connaissances ou revoir d’anciens athlètes», a indiqué celui qui pourra compter sur l’aide de Kenny Fontaine et sur une douzaine d’accompagnateurs-entraîneurs.

Même si la délégation sera plus petite qu’aux derniers Jeux (une quarantaine d’athlètes en moins), David Jean-Pierre espère que les sportif de Uashat mak Mani-Utenam excelleront à nouveau et s’afficheront comme les meilleurs. Au travers de la délégation, il y a un nom qui ressort, Nico Grégoire, qui ne chômera pas avec plusieurs sports à son horaire.

Bons JAIB!