Une sixième saison avec les Canadiennes pour Ann-Sophie Bettez

Une sixième saison avec les Canadiennes pour Ann-Sophie Bettez

La Septilienne Ann-Sophie Bettez amorcera sa sixième saison dans la Ligue canadienne de hockey féminin, ce samedi 14 octobre, jour de son 30e anniversaire.

Crédit photo : Céline Gélinas

Une nouvelle saison de hockey prendra officiellement son envol ce samedi 14 octobre pour la Septilienne Ann-Sophie Bettez et les Canadiennes de Montréal (Ligue canadienne de hockey féminin). Une année bien différente, marquée par bien des changements.

En février prochain, ce seront les Olympiques de PyeongChang. La plupart des équipes du circuit seront donc privées de joueuses pour une bonne partie de la saison. Pour les Canadiennes, c’est le cas de Marie-Philip Poulin et Laurianne Rougeau. La formation montréalaise devra donc composer sans elles. La gardienne Charline Labonté n’y sera pas non plus, nouvellement retraitée. Il pourrait en être de même pour Caroline Ouellette.

«Il y a du bon talent dans la ligue et les matchs seront intéressants», a indiqué Bettez. Malgré l’absence ou la perte de ces joueuses clés, la Septilienne, qui soufflera 30 bougies samedi, a confiance. «Plusieurs des filles de l’an passé sont de retour. Si on a gagné la Coupe (Clarkson), c’est que tout le monde a contribué à sa façon. Chaque fille doit prendre une coche de plus cette saison. C’est une chose de gagner, mais ça en est une autre de rester au sommet. J’ai bien hâte de voir le défi qui nous attend», a renchéri l’attaquante qui en sera à sa sixième campagne dans la Ligue canadienne.

Expansion

Une ligue canadienne de hockey féminin (avec Boston) qui prend de l’expansion, avec l’arrivée de deux clubs sur le continent asiatique, directement de la Chine (Kunlun Red Star et Vanke Rays). Les Canadiennes s’y rendront à la fin février pour disputer deux parties contre chacune des deux nouvelles formations. Fort d’un premier match au Centre Bell l’an dernier qui a attiré quelque 6 000 spectateurs, les Canadiennes auront l’occasion une fois de plus d’évoluer dans le domicile du CH, recevant le 11 novembre prochain Kunlun Red Star.

«C’est intéressant comme expansion. On voit le travail pour le développement du hockey féminin. Les deux équipes ont été chercher quelques joueuses étrangères; des filles aux États-Unis. Le calibre sera bon, il ne faudra pas les prendre à la légère», a indiqué Bettez.

$$$

Un autre pas dans la bonne direction pour la Ligue canadienne, c’est que les joueuses recevront maintenant un salaire en fonction de leur longévité dans le circuit. Celles qui comptent trois saisons ou plus seront au même niveau, mais les formations ont un certain pouvoir discrétionnaire pour des bonis. «C’est un avancement, un côté positif. On n’est pas où on aimerait être, mais c’est un bon début. On ne pourrait pas lâcher notre travail par contre», a mentionné Bettez, qui, au quotidien, est conseillère financière pour le Groupe Investors.