Rétro 2017 – Minganie – Avril/Mai/Juin

Rétro 2017 – Minganie – Avril/Mai/Juin

Pétrolia ouvert à négocier.

Crédit photo : Hydrocarbures Anticosti

Retour sur l’actualité de la Minganie pour avril, mai et juin 2017. 

AVRIL

Pétrolia ouvert à négocier

Pétrolia a confirmé que Québec a «initié des négociations» pour mettre fin au projet d’exploration gazière et pétrolière sur l’île d’Anticosti, piloté par Hydrocarbures Anticosti, une société en commandite, dont l’État et Pétrolia sont partenaires. «Pour nous, Anticosti reste et restera toujours un projet majeur sur le plan économique, qui potentiellement permettrait de générer des retombées économiques importantes pour le Québec», a fait valoir le président-directeur général par intérim de Pétrolia, Martin Bélanger. «Toutefois, dans le contexte où le gouvernement est déterminé à mettre un terme au projet, Pétrolia est ouvert à négocier un règlement équitable».

Suspension de travaux à Romaine-4

Hydro-Québec suspend ses travaux d’excavation sur le site du futur emplacement de la centrale Romaine-4, en raison de la découverte d’une géologie «différente que ce qui avait été prévu». Une centaine de travailleurs ont été démobilisés. Tout le reste du chantier de 7,2 milliards, où s’activent un millier de travailleurs, demeure en activité.

Sauvetage héroïque en Basse-Côte-Nord

Un policier de la Sûreté du Québec a sauté dans les eaux glacées pour récupérer deux enfants, de 8 et 10 ans, qui étaient à la dérive sur un morceau de glace à La Romaine, en Basse-Côte-Nord. Au moment de l’arrivée des policiers, les enfants se trouvaient à une quinzaine de mètres du bord de la rive. Un des policiers a sauté «immédiatement» à l’eau. Le policier et les petits ont été transportés au dispensaire de l’endroit et ont tous déjà reçu leur congé.

MAI

Des «agents de changement» chez Hydro

Hydro-Québec prévoit former plus de 80 «agents de changement» pour agir en matière de prévention des risques d’accident à La Romaine. L’arrivée de ces nouveaux «partenaires» n’est pas étrangère aux démarches entreprises par la société d’État pour revoir ses pratiques au méga chantier, qui cumule un sombre bilan de quatre morts depuis le démarrage des travaux en 2009. Déjà, 21 «agents de changement» ont été identifiés et formés par la firme ERM, chargée de passer au peigne fin l’ensemble des pratiques d’Hydro.

Une première maison pour hommes 

Une première maison pour hommes à Ekuanitshit. (Photo : Courtoisie)

La communauté innue Ekuanitshit en Minganie a inauguré sa maison pour hommes. La ressource portera plusieurs chapeaux, dont celui de refuge et de lieu de rassemblement. Près de 125 personnes se sont rencontrées pour officialiser l’ouverture de cette première maison pour hommes à Mingan. Un diner, une visite des lieux et un dévoilement officiel du logo ont permis à l’ensemble de la communauté de se familiariser avec la nouvelle ressource. Le projet était demandé par plusieurs hommes et fait partie du plan quinquennal de la communauté.

 

 

 

Inondations routières 

Inondations routières (Photo : MTQ)

Le ministère des Transports débute la reconstruction de la route 138 sur 300 mètres à l’est de Baie-Johan-Beetz. Le seul lien routier reliant le secteur au reste de la province était fermé depuis le 7 mai en raison de la crue printanière. Des inondations ont forcé la fermeture de la 138 entre Baie-Johan-Beetz et Aguanish. Les travaux s’effectuent 24 heures sur 24 «afin de rétablir la circulation» dans les meilleurs délais.

 

 

 

 

Deux pêcheurs périssent

Une sortie de pêche a tourné au drame à Anticosti. Deux hommes âgés de 63 ans de Havre-Saint-Pierre sont morts noyés, confirme la Sûreté du Québec. Les victimes sont Marius Cyr et Clément Barriault.

Les deux amis ont pris leur chaloupe pour aller pêcher dans le secteur de Pointe-Carleton sur l’île d’Anticosti, mais ne sont jamais revenus. La Sûreté du Québec et la Garde côtière ont mené des recherches maritime, terrestre et arienne pour tenter de retracer les pêcheurs. Clément Barriault était bien connu pour avoir à maintes reprises dénoncé la mort de son fils, Steeve, un travailleur décédé au chantier La Romaine en mars 2015. En décembre, la famille a entamé une poursuite au civil contre Hydro-Québec.

JUIN

Opération anti-braconnage 

Opération anti-braconnage (Photo : Parcs Canada)

Une opération conjointe entre la direction générale de l’application de la loi d’Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) et la direction de l’application de la loi de Parcs Canada a permis d’intercepter trois personnes suspectées d’avoir récolté illégalement des œufs d’oiseaux migrateurs sur des îles limitrophes à la réserve de parc national du Canada de l’Archipel-de-Mingan. Au total, 189 œufs d’eider et de goélands ont été saisis.

 

 

 

 

Le fédéral veut autoriser la pêche sportive en eau salée

Des résidents d’Havre-Saint-Pierre militent pour avoir le droit de pêcher du crabe et du homard pour leur consommation personnelle. Pêches et Océans Canada pourrait changer la Loi dans l’est du pays.

Pêches et Océans Canada entame des consultations dans les provinces de l’Atlantique et au Québec. Actuellement, seuls les pêcheurs commerciaux ont le droit de les pêcher.

Nombreux cas de cancer inexpliqués

La santé publique n’arrive pas à expliquer un nombre anormalement élevé de cas de cancer du cerveau à Gros-Mécatina, mais assure que la municipalité est sécuritaire. En 10 ans, quatre cas de cancer du cerveau ont été déclarés dans le village de Gros-Mécatina qui compte environ 500 résidents. Toutes proportions gardées, c’est trois fois et demie plus élevé que la moyenne provinciale. Inquiet, le maire de l’endroit a alerté la santé publique en 2015, qui a décidé d’enquêter. Un rapport a été dévoilé à la population en juin 2017. Le seul facteur environnemental reconnu pouvant expliquer le cancer du cerveau est la radiation. Au terme des recherches, aucune source active n’a été identifiée à Gros-Mécatina. Rien à ce jour ne permet donc vraiment d’expliquer la situation.

Fermeture Unimat 

Fermeture du magasin Unimat (Photo : Archives – Le Nord-Côtier)

 

Les magasins Unimat Benoit Vigneault de Havre-Saint-Pierre et Natashquan ferment leurs portes en Minganie. La fermeture renvoie à la maison 25 employés. En mars 2014, l’entreprise du 1280, rue de la Digue, s’était placée sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. «C’est avec beaucoup de tristesse que nous nous voyons dans l’obligation de fermer nos deux quincailleries Unimat», a annoncé le directeur général, Marc-André Gauthier, dans un communiqué. «Nous avons tenté depuis 2013, pour recouvrer notre santé financière dans un contexte économique difficile, en cherchant activement des partenaires ou nouveaux acheteurs».