Nathalie Lavoie: Une représentation abstraite du monde

Nathalie Lavoie: Une représentation abstraite du monde

Crédit photo : courtoisie

Avant même de mettre les pieds sur la Côte-Nord, l’artiste Nathalie Lavoie s’est intéressée à son territoire par le biais de cartes géographiques qu’elle a tenté de reproduire. Son attention s’est portée sur la toponymie de secteurs présentant certaines particularités. C’est ce qui a guidé le travail de création de l’exposition «Les territoires dessinés».

Bien établie au Saguenay, Nathalie Lavoie présente un projet artistique conçu spécifiquement pour PANACHE art actuel. «Je suis partie du constat que je n’étais jamais venu ici. J’ai emprunté la même démarche que la plupart des visiteurs, souligne-t-elle. Mon premier geste a été de m’acheter une carte géographique. Ça a jeté les bases de mon travail de création pour cette exposition.»

Son travail en atelier l’a amené à reproduire certaines parcelles du territoire. «Je les choisis pour leur beauté et leur caractère unique. Le lac Manicouagan a été ma première inspiration. Je m’en suis fait ma propre représentation. L’aspect répétitif revient constamment dans mon travail. C’est un peu comme suivre des instructions. Tout est clair. On voit chaque geste que j’ai posé», avance-t-elle.

Un caractère singulier

Cet intérêt pour les cartes géographiques représente un élément qui permet à cette dessinatrice de se démarquer du lot. «C’était  une première pour moi. Depuis mon arrivée ici sur la Côte-Nord, je me suis même promenée pour faire certains dessins. Le résultat est minimaliste. Ce qui m’intéresse, c’est surtout le processus et non le résultat», insiste-t-elle.

Depuis ses débuts, Nathalie Lavoie cherche constamment à se renouveler. «Je suis animée par l’idée d’explorer. J’ai envie de faire des choses nouvelles. J’aime sortir de ma zone de confort. C’est un travail en constante évolution. Même si je me fixe un cadre, il n’a rien de rigide. Si je manque un dessin, je peux en refaire un autre sans problème.»

Une démarche accessible

L’artiste multidisciplinaire espère donner l’envie aux gens de reproduire ses procédés. «Il y a un côté accessible dans ce que je fais.  Je m’exprime de différentes manières en tant qu’artiste. Je refuse de me restreindre. Je n’adopte pas une seule façon de faire», indique celle dont l’exposition est appelée à circuler dans d’autres lieux de diffusion sur la Côte-Nord, au cours des prochains mois.

Le prochain projet sur lequel elle entend travailler implique une collaboration étroite avec l’équipe du Musée du Fjord. «J’entends installer mon atelier sur place. C’est, encore une fois, un procédé qui peut paraître scientifique. Je pars du constat que l’observateur est aussi observé. Par la suite, j’entends retourner dans mon atelier pour reproduire les dessins en plus grand format.»

Les personnes intéressées à en savoir plus sur Nathalie Lavoie sont invitées à se rendre sur son site Internet www.nathalielavoie.net.  L’exposition itinérante est présentée gratuitement jusqu’au 6 septembre, à l’Auberge du Nord-Côtier à Rivière-Pentecôte. Elle s’inscrit dans le cadre de la Virée de la culture, gérée par PANACHE art actuel.