Un rendez-vous musical attendu avec le spectacle des Fêtes de Florent Vollant

Un rendez-vous musical attendu avec le spectacle des Fêtes de Florent Vollant

Florent Vollant espère perpétuer encore longtemps cette tradition que représente son spectacle des Fêtes. (Le Nord-Côtier)

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Au profit du Studio Makusham, le seul studio d’enregistrement professionnel sur la Côte-Nord, Florent Vollant montera à nouveau sur la scène de la Salle Jean-Marc-Dion, le 20 décembre. Cette année, il a invité la formation portcartoise En barque et le groupe minganois Innutin à se joindre à lui pour ce rassemblement musical.

Ce spectacle des Fêtes que Florent Vollant s’apprête à présenter en est à sa 14e édition, et constitue une importante source de financement pour le Studio Makusham. Ce rendez-vous musical s’inscrit maintenant comme une tradition à la Salle Jean-Marc-Dion.

L’artiste Innu considère avoir réussi à instaurer une tradition et il en est visiblement fier. «Ce spectacle est le cadeau que je m’offre et que j’offre aux gens. Un beau party de Noël, insiste-t-il. Ça me fait plaisir de partager ce beau moment avec eux. J’apprécie y voir des gens de tous âges. C’est dans un moment comme celui-là où je me sens réellement utile.»

Ce rassemblement musical devient, en quelque sorte, un prétexte qu’utilise Florent Vollant pour réunir les gens à l’approche des Fêtes. «C’est avant tout une célébration. Ça n’a vraiment pas été une année facile pour la communauté. Ce qu’on propose, c’est de la musique pour pouvoir passer à autre chose. On crée un moment idéal pour se rencontrer, se serrer la main, se serrer dans les bras et se dire qu’on est heureux d’être ensemble, malgré les difficultés», affirme-t-il.

Au coût de 25$, les billets sont disponibles auprès de l’équipe de la billetterie de la Salle Jean-Marc-Dion, à l’Épicerie Innue de Mani-Utenam et à la Station Innu Ultramar à Uashat.

Studio Makusham

Situé à Mani-Utenam, le Studio Makusham, propriété de Florent Vollant, est en service depuis maintenant 20 ans. Ce lieu est mis à la disposition des artistes autochtones et non-autochtones.

«Le spectacle nous aide à assurer les coûts courants du studio. Tous les artistes y sont les bienvenues. Il n’y a là aucune discrimination. On se fait un plaisir de travailler avec eux. Nous sommes à la recherche de gens talentueux. On en fait notre mission», avance celui qui est considéré par plusieurs comme un pionnier de la musique autochtone au Québec et même ailleurs.