Renaud veut prendre plus de place avec le Rouge et Or

Renaud veut prendre plus de place avec le Rouge et Or

Philippe Renaud (#17) et le Rouge et Or de l'Université Laval amorcent leur saison régulière du RSEQ ce soir (8 septembre) contre Trois-Rivière. La formation lavalloise a disputé deux parties préparatoires à la fin août aux États-Unis, une contre Brown University et une face à Harvard University, deux équipes de première division dans la NCAA.

Crédit photo : Benoît Champagne-Infosoccer

Le Septilien Philippe Renaud amorce ce soir (8 septembre) sa troisième saison extérieure avec le Rouge et Or de l’Université Laval. Les attentes pour cette campagne 2017 sont assez élevées.

Collectivement, la formation lavalloise veut clairement retourner au Championnat canadien. Sa dernière participation remonte à 2013 alors qu’elle remportait la médaille d’argent.

Et le Rouge et Or a plus d’une option pour s’y rendre en novembre. Le Québec (RSEQ) aura deux accès. L’équipe championne du calendrier régulier obtiendra le premier billet, le second ira au club gagnant des séries (le finaliste si le champion est celui de la saison). «Si on ne va pas au Championnat canadien cette année, on va être vraiment déçu», a mentionné l’athlète-étudiant.

Individuellement, Renaud veut faire ce qu’il n’est pas réussi à son goût à ses deux premières saisons, notamment en raison de blessures, en cours de saison ou avant de l’entreprendre : trouver le fond du filet et faire sa place.

L’attaquant de 22 ans a connu un excellent camp, s’assurant une place sur le onze partant pour le duel inaugural contre les Patriotes de l’UQTR ce soir à la maison.

Le Septilien s’est permis quelques jours cet été dans son coin natal, question de se ressourcer et d’être reposé. Il a donc disputé moins de matchs avec le Royal de Beauport (Senior AAA), avec qui il a encore un match du tournoi à la ronde à disputer, en plus d’une possible participation aux nationaux.

«Je n’ai pas eu de belles saisons avec le Rouge et Or, j’ai souvent été blessé, mais l’important c’est de commencer celle-ci en santé. Et il va falloir que je marque des buts.»

Philippe Renaud veut aussi s’afficher comme un leader, un vétéran. Il épaule déjà le capitaine. «J’ai pris ma place en partant en assistant le capitaine. J’ai décidé de prendre ce rôle et ç’a été bien accueilli. Je veux aussi faire la même chose sur le terrain», a mentionné celui qui vient d’entamer sa quatrième session en génie mécanique.