Québec investit 26,2 millions supplémentaires pour la relance du lac Bloom

Québec investit 26,2 millions supplémentaires pour la relance du lac Bloom

Lorraine Richard (députée de Duplessis), Pierre Moreau (ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles), Micheal O’Keefe (président directeur et chef de la direction chez Champion Iron Ore) David Catafor (chef de l’exploitation chez Minerai de Fer Québec),Robert Sauvé(Président-directeur général de la Société du Plan Nord) Martin St-Laurent (maire de Fermont), Mike Mckenzie (chef de la communauté de Uashat mak Mani-Utenam) et Réjean Porlier(maire de Sept-Îles) annoncent la relance de la mine de fer du Lac Bloom.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

C’est confirmé, la mine du lac Bloom redémarrera ses activités de production de minerai de fer en février 2018.

Un peu plus d’un an et demi après avoir racheté le site de la mine du Lac Bloom, voilà que Minerai de fer Québec, une filiale de Champion Iron Limited, annonce la reprise de ses activités d’exploitation.

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Pierre Moreau, était à Fermont mercredi pour annoncer un investissement supplémentaire de 26,2 millions de la part de Québec.

Le montant pris à même le fonds Capital Mines Hydrocarbures vient s’ajouter aux 25,2 millions déjà investis par le gouvernement provincial. Au final, Québec aura injecté 51,4 millions dans le projet de relance.

Les investissements ont notamment permis à Ressources Québec d’acquérir 36,8% des actions de Minerai de fer Québec et environ 10% des actions de Champion Iron Limited. Des investissements de 160M$ auront été nécessaires à la relance du projet dont le montage financier s’élève à plus de 327 M$.

450 emplois

Entre l’abandon du site par la compagnie Cliffs Natural Resources en décembre 2014 et son rachat par Champion Iron Mines en avril 2016, seulement une cinquantaine de travailleurs ont continué à occuper le site.

Actuellement, ils sont près de 250 qui préparent la relance de la mine. Elle génèrera 450 emplois lorsqu’elle commencera ses activités de production, en février prochain. La durée de vie du projet est estimée à 20 ans.

7 millions de tonnes par année

La mine de fer du lac Bloom produira sept millions de tonnes de fer par année. Les sociétés Sojitz Corporation et Glencore International AG ont déjà confirmé leur intention d’acheter l’ensemble de la future production. Le minerai de fer sera acheminé jusqu’aux installations de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire à Sept-Îles, via le chemin de fer QNS&L.