Programmation du Graffiti : la diversité à l’honneur

Programmation du Graffiti : la diversité à l’honneur

Crédit photo : montage - Le Nord-Côtier

Visiblement fier de la programmation qu’il a élaborée pour sa prochaine saison, le directeur artistique du Café-théâtre Graffiti, Yves Desrosiers s’est à nouveau assuré que les spectacles présentés soient diversifiés. Il en fait comme toujours l’une de ses principales préoccupations. Au menu, humour, théâtre, musique, chanson et même cirque.

Le coup d’envoi sera donné par la prestation du magicien Vincent C (31 janvier) que plusieurs surnomment comme l’enfant terrible de la magie. Il saura en surprendre plus d’un par sa personnalité singulière. Tous deux humoristes de la relève, Rosalie Vaillancourt et Pierre-Yves Roy-Desmarais composent la distribution de Love (20-21 février). Le spectacle mis en scène par Anaïs Favron s’annonce tout simplement hilarant.

Avec deux albums à leur actif, le duo 2 Frères (8 mars) connaît un succès commercial indéniable. Leur répertoire est composé de chansons qui constituent de véritables vers d’oreille. Par ailleurs, Érik et Sonny Caouette sont très attachés à la Côte-Nord. Ils ont visité la région à maintes reprises. Seul rendez-vous familial de la saison, Les Foutoukours (9 mars) présenteront leur spectacle «Brotipo» qui met de l’avant la discipline du cirque acrobatique.

La saison hiver-printemps se poursuit avec l’enivrante Alejandra Ribera (27 mars), qui s’engage à séduire les spectateurs grâce à sa voix unique. Partout où elle va, elle donne vie à un répertoire musical qui constitue en soi une invitation pour les gens à rêver et à célébrer la vie. Jeune artiste acadienne, Caroline Savoie (7 avril) s’est fait découvrir de plusieurs Nord-Côtiers en première partie de Daniel Lavoie. Elle en surprend plus d’un par sa voix chaude et puissante, ainsi qu’avec son talent d’auteure-compositrice et son naturel désarmant.

Loin d’être uniquement la fille de François Léveillée, Sarah Toussaint-Léveillé (21 avril) fait de plus en plus ses marques dans le paysage musical québécois et s’impose même à l’étranger. Très bien reçu par la critique, son deuxième album «La mort est un jardin sauvage» lui a permis de remporter le prix coup de cœur francophone québécois décerné par l’Académie Charles-Cros, en France. La jeune artiste multidisciplinaire carbure assurément au rire.

Mettant en scène Éveline Gélinas et Maxime Denommée, la pièce de théâtre Des arbres (23 avril) aborde la question de la responsabilité sociale et aussi celle d’une relation amoureuse entre deux personnes, imparfaites bien sûr, mais profondément humaines. Il est question d’une histoire d’amour avec tout ce qu’elle peut comporter de remises en question, d’engagement et d’abandon.

La tournée des finissants 2018 de l’École nationale de l’humour (3 et 4 mai) s’arrêtera à nouveau au Café-théâtre Graffiti l’instant de deux soirs. Un spectacle très bien ficelé qui offre l’opportunité aux gens de découvrir les humoristes de la relève. S’ensuit Jean-Thomas Jobin (5 mai) qui présentera son troisième one- man-show «Apprendre à s’aimer». Plus intime dans son contenu, il prend la forme d’une thérapie personnelle durant laquelle il se questionne sur ses tourments et les différentes situations que son cerveau «hors-norme»  n’est pas apte à affronter.

Jeunesses musicales

La branche portcartoise des Jeunesses musicales du Canada propose deux rendez-vous au cours de la prochaine saison. C’est le duo Cheng qui ouvrira le bal (7 février), en présentant des œuvres virtuoses et lyriques de compositeurs russes parmi les plus réputés, dont Tchaïkovsky et Rachmaninov. Ensuite, ce sera au tour de l’opéra Don Giovanni (11 avril) qui met en lumière des œuvres de Wolfgang Amadeus Mozart et Lorenzo Da Ponte.  Elle combine à merveille le comique et le sérieux, l’ombre et la lumière, la sérénité et la violence. Un bel avant-goût de la Révolution française.

Pour consulter la programmation intégrale, il suffit de se rendre au www.legraffiti.ca. La mise en vente des forfaits s’effectue à compter du 5 décembre, 18h, pour les mordus et le 11 décembre, à 16h, pour les nouveaux mordus. À tout ceci s’ajoute aussi le report du spectacle Frères d’armes (19 avril) qui met en vedette le chanteur de Vilain Pingouin, Rudy Caya et celui de Noir Silence, Jean-François Dubé.