Programmation d’automne : diversité maintenue au Café-théâtre Graffiti

Programmation d’automne :  diversité maintenue au Café-théâtre Graffiti

Rudy Caya et Jean-François Dubé unissent leur force sur scène pour la présentation du spectacle Frères d’Armes.

Crédit photo : courtoisie

Fidèle à ses habitudes, le Café-théâtre Graffiti s’animera à nouveau cet automne par la présentation de 12 spectacles. Il propose un menu diversifié dans lequel la musique se décline sous toutes ses formes. À cela s’ajoute le conte, l’humour et un rendez-vous familial.

Parmi les têtes d’affiche, Corbeil et Maranda, Matt Holubowski, Robert Charlebois, Rudy Caya et Jean-François Dubé (Frères d’Armes), ainsi que la formation Suroît qui célèbre ses 40 ans de carrière. La brochette démontre bien l’envie de ce diffuseur d’opter à nouveau pour la diversité. «C’est le fondement même d’une programmation. Il faut plaire à tous les publics. Je crois qu’on réussit assez bien à le faire depuis 15 ans», lance le directeur artistique du Café-théâtre Graffiti, Yves Desrosiers.

Cette façon de faire a contribué au développement d’une clientèle curieuse. «Les gens adorent découvrir de nouveaux artistes. Ils constatent rapidement que la relève est de très grande qualité. Ils sont de plus en plus nombreux à prendre des risques et ils nous font confiance. Je leur en suis très reconnaissant», enchaîne celui qui se prépare à participer à la Rencontre d’automne du Regroupement des organisateurs de spectacles de l’Est du Québec (ROSEQ), à Rimouski, où il verra plus de 50 spectacles en vitrine (c’est-à-dire, de courts extraits de 20 minutes).

Une relève foisonnante

La soirée débutera par une prestation d’Émile Gruff (28 septembre), un auteur-compositeur qui approche la musique à la manière d’un funambule. Tantôt sérieux, tantôt drôle, il propose un répertoire à l’image de sa personnalité. Suivie par plus de 10 millions d’internautes sur les médias sociaux, la conteuse Marthe Laverdière s’arrêtera aussi au Graffiti pour présenter son spectacle «Le jardin secret de Marthe» (18 et 19 octobre). Le rendez-vous à saveur humoristique met en lumière l’univers du conte.

Le diffuseur mise beaucoup sur la venue de Mathieu Langevin (20 octobre), qu’il n’hésite pas à suggérer aux spectateurs. «Il est venu en première partie de David Jalbert et il a bien performé, indique M. Desrosiers. Il avait réussi à vendre plusieurs copies de son album. C’est un gars fort sympathique. Il vient accompagné de quatre musiciens. Je suis convaincu que ça va plaire à bien des gens.»

S’en suit le Corbeil et Maranda (26 octobre), qui n’en est pas à ses premières armes dans le milieu de l’humour.  Le spectacle en duo comporte des sketchs mettant en vedette de nombreux personnages colorés, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Fort de deux albums à son actif, dont «Solitudes» paru à l’automne 2016, Matt Holubowski (1er novembre) remporte à la fois un succès critique et populaire. Accompagné de quatre musiciens, il interprètera des chansons inspirées de riches expériences de voyage avec un charisme déconcertant.

Place à la nostalgie

Reconnu comme l’une des figures marquantes du paysage musical québécois, Robert Charlebois (10 novembre) figure parmi les artistes invités de cette programmation automnale du Café-théâtre Graffiti. Ce sera l’occasion pour les spectateurs de le voir sur scène interpréter ses plus grands succès tels que «Ordinaire», «J’t’aime comme un fou», «Je reviendrai à Montréal», «Les ailes d’un ange», «Tout écartillé» et «Entre deux joints».

Accompagnés de deux musiciens, Rudy Caya et Jean-François Dubé partageront la scène dans le spectacle Frères d’Armes (16 novembre) pour interpréter des succès des deux groupes qui les ont fait connaître respectivement, soit Vilain Pingouin et Noir Silence. Le rendez-vous musical sous le signe de la nostalgie  met en vedette deux artistes reconnus pour leur présence sur scène.

Tous originaires des Îles-de-la-Madeleine au Québec, les quatre musiciens de Suroît sont des voyageurs infatigables qui parcourent le monde pour raconter leur histoire, faire découvrir leurs racines et partager leurs influences musicales. Cette tournée vise à souligner le 40e anniversaire d’existence du groupe, dont le répertoire musical marie à merveille des musiques traditionnelles à des sonorités plus modernes.

La saison se conclut avec Le ‘Seb’s Music Shop, le projet solo de Sébastien Plante, chanteur et leader du groupe Les Respectables. Le spectacle intimiste découle de son amour pour le bon vieux blues et la naissance du rock and roll.

Jeunesses musicales

La branche portcartoise des Jeunesses musicales du Canada propose deux spectacles cet automne, soit Sans frontière de l’Ensemble Ladom (4 octobre) et Faunes et naïades de Luc Palladium (8 novembre), interprété par Ariane Brisson à la flûte traversière et Olivier Hébert-Bouchard au piano. Un spectacle jeunesse s’ajoute aussi au lot par la présentation de Brimbelle chante la ferme de foin-foin (28 octobre).

La programmation intégrale du Café-Théâtre Graffiti peut être consultée au www.legraffiti.ca. À cet endroit, on retrouve toutes les informations sur les forfaits offerts aux anciens et aux nouveaux mordus, dont la mise en vente débute mercredi soir.