Une première Politique des aînés à Port-Cartier

Une première Politique des aînés à Port-Cartier

Ici, les membres du comité de pilotage MADA qui ont contribué à l’élaboration du document.

Crédit photo : Courtoisie

La Ville de Port-Cartier a levé le voile sur la première Politique des aînés, mercredi. Le document qui s’articule notamment autour d’un plan d’action construit selon sept orientations a été présenté à la population alors que celle-ci a été partie prenante du processus amorcé il y a maintenant deux ans.

«Avec les défis démographiques majeurs qui nous attendent, les aînés représentent plus que jamais une force vive dans nos milieux», a assuré la mairesse de Port-Cartier, Violaine Doyle. «Les actions dévoilées (mercredi) témoignent de la volonté de la municipalité de reconnaître et de célébrer cette force». En janvier 2015, la Ville s’est engagée auprès du ministère de la Famille pour mener la démarche «MADA» ou Municipalité amie des aînés.

La mesure vise le développement d’un milieu de vie ouvert et mieux adapté aux citoyens ainés. Un comité de pilotage MADA, composé d’aînés, d’élus et de représentants de différents organismes, a d’ailleurs été mis en place dans la foulée de l’engagement. Entre avril 2015 et janvier 2016, «un vaste exercice de concertation» a été mené sur l’ensemble du territoire portcartois.

«Il s’agissait d’un facteur indéniable de succès», a affirmé la conseillère municipale responsable de la question des aînés, Marie Corbey. «Tout au long du processus, nous nous sommes fait un point d’honneur d’être à l’écoute et d’aller à la rencontre des aînés. Ces entretiens ont été riches et les outils qui en résultent sont non seulement arrimés aux initiatives du milieu, mais viennent les bonifier».

La consultation a permis de sonder l’avis de quelque 160 aînés du secteur par des «groupes ciblés, entrevues individuelles ou sondages». Les organismes, instances et intervenants du milieu concernés par les questions sur les aînés ont aussi été mis à contribution. Selon la chargée de projet MADA, Marylène Bergeron, c’est au moins 13% des aînés de Port-Cartier qui ont pu être consultés.

Sept orientations

Sept orientations ont été dégagées selon ce qui a été demandé en consultation. Ainsi, l’habitation, la mobilité, la communication, les saines habitudes de vie, l’esprit de communauté, la valorisation et la sécurité sont les grands axes du plan d’action 2017-2021. Chacun présente des objectifs bien définis et une série d’actions concrètes, «collées aux préoccupations du milieu».

«Nous sommes persuadés que les impacts seront positifs», a rajouté la conseillère Marie Corbey. Des propos qui trouvent écho chez la mairesse Doyle. «Nous sommes par ailleurs convaincus qu’une municipalité qui investit pour ses aînés se donne les outils de devenir un meilleur milieu de vie pour tous. C’est donc un défi que nous devons relever collectivement», a-t-elle lancé.

La Ville de Port-Cartier «en est aux toutes dernières étapes» vers l’obtention de la certification Municipalité amie des aînés. Pour la réalisation de cette démarche, la municipalité a notamment bénéficié de la participation du ministère de la Famille et du soutien du Carrefour action municipale et famille. La Politique des aînés de Port-Cartier et son plan d’action 2017-2021 sont disponibles sur le site villeport-cartier.com et à l’Hôtel de Ville en version papier.