Une nouvelle murale à l’école Queen Elizabeth

Une nouvelle murale à l’école Queen Elizabeth

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Du 13 au 17 mars, environ 80 jeunes et plusieurs enseignants ont mis la main à la pâte pour la création d’une murale intérieure sur Sept-Îles ayant pour titre «The spirit of nature» ou «L’esprit de la nature». Une œuvre réalisée conjointement avec l’artiste Charlem Lepeintre qui les a accompagnés tout au long du processus de création.

Loin d’en être à sa première expérience avec des élèves, Charlem Lepeintre en a fait peindre plus de 7 000 sur une période de trois ans. «J’ai agi comme un chef d’orchestre. Je leur ai donné des consignes qu’ils ont suivies parfaitement. Je les ai guidés à tout moment. Tout s’est déroulé dans le plaisir. Ça constitue une excellente manière d’intégrer l’art à une école», avance celui qui en ressort visiblement ravi et satisfait du résultat obtenu.

Une démarche de création qu’il considère assez nourrissante en tant qu’artiste. «C’est ce que je préconise. Ça fait différent de travailler à l’ordinateur, soulève-t-il. C’est quelque chose que l’on fait pour vrai. Ça n’a rien d’un simple exercice. Les jeunes s’y investissent à fond. Ils remontent leur standard de travail, la qualité de leur implication. Il n’y a jamais eu de décrochage.»

En raison de son contenu chargé, il constate que cette œuvre peut être vue plusieurs fois par les gens et qu’ils continueront d’y découvrir de nouveaux éléments. «Ça se veut une œuvre dans laquelle Sept-Îles est représenté. L’emphase est mise autant sur sa faune que sa flore. Ce thème avait été choisi en avance par les élèves lors d’une consultation. Tout ça m’a permis d’arriver sur place avec une ligne directrice assez claire», tient-il à préciser.

Un impressionnant parcours

Impliqué dans le domaine artistique depuis l’an 2000, Charlem Lepeintre a animé plus de 80 émissions de télévision sur les arts visuels. Jusqu’à maintenant, il a partagé sa passion à des milliers d’élèves lors d’ateliers ou de conférences sur les arts dans le milieu scolaire. Passionné par le voyage, il a réalisé des œuvres qui ont circulé au Québec et en Amérique latine et qui s’intègrent à une collection variée. Pour la plupart des gens qui l’ont côtoyé, il a réussi à se démarquer par son énergie contagieuse.