Nouveau service de vente de livres usagés

Nouveau service de vente de livres usagés

Des étagères pleines en à peine deux semaines pour la Bouquinerie du Cartier.

Crédit photo : Nadine Roussy

La Bouquinerie du Cartier a ouvert ses portes le 20 février. L’organisme d’alphabétisation Popco relance ainsi son service de collecte et de vente de livres usagés à Port-Cartier.

Popco offrait le service de vente et de collecte de livres usagés à Port-Cartier, il y a quelques années déjà. La directrice de l’organisme, Nadine Roussy, explique que le manque d’espace les avait poussés à tout arrêter.

«C’était au même endroit que nos autres services. Maintenant, on a un local à part entière», mentionne-t-elle. Située au 4C boulevard des Îles, la Bouquinerie permettra à la population port-cartoise d’avoir accès à une multitude de livres à faibles coûts, mais bénéficiera aussi aux activités des groupes d’alphabétisation de Popco.

L’équipe de Popco à Port-Cartier.

Objectif : Salon du livre

La Bouquinerie du Cartier est gérée en bonne partie par les personnes qui reçoivent les services d’alphabétisation de l’organisme Popco. Ils procèdent au tri de tous les ouvrages, en vérifient l’état, les nettoient et leur attribuent une valeur entre un et cinq dollars.

«En faisant ça, ils apprennent déjà un tas de choses par rapport aux différents auteurs, aux ouvrages et aux types de livres. Ça les encourage à s’adonner à la lecture», affirme Mme Roussy.

D’ailleurs, avec les profits qui seront amassés, le groupe de personnes en alphabétisation a décidé de se rendre au Salon du livre de la Côte-Nord, qui aura lieu à Sept-Îles du 26 au 29 avril prochain.

«On n’a pas encore tous les fonds nécessaires, mais on est bel et bien confiants d’y arriver», assure la directrice.

Pour tous les goûts

L’organisme dit recevoir énormément d’ouvrages usagés depuis son ouverture, ayant même déjà dépassé les 2 000 livres.

«Nos tablettes sont pleines! C’est normal, les gens viennent en porter après avoir fait un gros ménage, souvent. Les livres arrivent à coup de boîtes pleines», explique Nadine Roussy.

Les gens qui fréquentent les librairies de livres usagés recherchent plusieurs types d’ouvrages selon la directrice. C’est pourquoi elle dit garder presque tout, peu importe l’âge des manuscrits ou leur catégorie. «Du roman en passant par les livres de cuisine, on a pas mal de tout. Venez  faire un tour.»

La Bouquinerie du Cartier mettra des informations chaque semaine sur sa page Facebook concernant les nouveautés qui sont reçues.