Myriam Lebouthilier; une auteure propose un atelier sur l’écriture de nouvelles

Myriam Lebouthilier; une auteure propose un atelier sur l’écriture de nouvelles

Auteure de «Un violon sous la mer», Myriam LeBouthilier éprouve un véritable plaisir à transmettre ses connaissances en matière de création littéraire.

Crédit photo : Courtoisie

Enseignante en littérature au Cégep de Limoilou, Myriam LeBouthillier est l’auteure de «Un violon sous la mer» publié en 2016 aux éditions Druide. À la suite de sa participation à l’édition 2017 du Salon du livre de la Côte-Nord, elle se considère chanceuse d’avoir l’opportunité de revenir à Sept-Îles pour animer un atelier d’écriture de nouvelles.  

L’auteure s’amène à Sept-Îles les 2 et 3 décembre pour offrir un atelier d’écriture de nouvelles à la Salle l’Aquilon de la bibliothèque Louis-Ange-Santerre. Myriam LeBouthillier entend aider du mieux qu’elle le peut les participants à trouver leur source d’inspiration. «On va sûrement se concentrer sur un thème. L’important demeure d’attirer rapidement l’attention du lecteur. On doit réussir à installer le rythme dès les premières lignes, explique-t-elle. On doit rester fidèle à l’idée de départ. Cette charge émotive doit rester tout au long du récit. Quand le souffle est terminé, le récit l’est aussi.»

Cependant, rien n’empêche ces écrivains amateurs de s’en éloigner en cours de récit si le besoin se fait ressentir. «Il n’est pas nécessaire de se faire un plan de match. Il faut accepter qu’un récit puisse aller dans une autre direction. C’est le propre de la création. Je leur donnerai quelques exercices à faire pour stimuler leur créativité», indique-t-elle.

Lorsqu’elle écrit, l’auteure ne considère pas pertinent de mettre à l’avant-plan sa vie personnelle. «J’aime lire des choses qui se passent ailleurs dans le monde. J’aime être dépaysée, déstabilisée. J’ai besoin d’élargir mes horizons. Quand je décide d’écrire, ce sont des idées différentes qui font surface, constate-t-elle. Mes émotions viennent cependant teinter les divers personnages.»

De riches échanges autour de la création

Une chose est certaine, Myriam LeBouthilier appréhende uniquement que du positif de cette expérience. «Ce sera des rencontres enrichissantes. Ça devient une expérience commune à partager. C’est cette dynamique que j’ai hâte d’expérimenter. Même si l’atelier débouche sur un concours, les participants ne sont pas obligés d’y soumettre leur texte s’ils n’en sont pas satisfaits, tient-elle à préciser. Ils ne repartiront pas les mains vides. Ça va sûrement leur donner envie d’approfondir cet exercice.»

Les personnes désirant s’inscrire à l’atelier d’écriture de Myriam LeBouthilier sont invitées à joindre le responsable de l’animation, Sébastien Duguay, par téléphone au 418 964-3355 ou par courriel au sebastienduguay@ville.sept-iles.qc.ca. Cette activité est rendue possible grâce à l’Entente de développement culturel de la Ville de Sept-Îles, qui découle d’un partenariat entre la municipalité, le ministère de la Culture et des Communications et d’Aluminerie Alouette.