Mort d’homme à Mani-Utenam: Le rapport d’enquête complété

Mort d’homme à Mani-Utenam: Le rapport d’enquête complété

Marius Fontaine est mort lors d'une intervention policière à Mani-Utenam, le 26 août.

Crédit photo : Archives - Le Nord-Côtier

Le Bureau des enquêtes indépendantes a soumis son rapport au Directeur des poursuites criminelles et pénales en lien avec la mort de Marius Fontaine, 59 ans de Mani-Utenam.

L’homme est décédé au cours d’une intervention du service de police de Uashat mak Mani-Utenam (SPUM), le 26 août. Vers 9h38, deux policiers de la SPUM en possession d’un mandat d’arrestation se présentent au domicile de M. Fontaine pour l’arrêter. L’individu est à l’intérieur et ouvre la porte aux agents. Les policiers l’informent alors de leur mandat et qu’il doit les accompagner.

M. Fontaine demande alors d’aller se changer, ce à quoi un policier acquiesce. C’est ensuite que les agents entendent une détonation à l’intérieur. Un policier défonce la porte et une fois à l’intérieur, les autorités constatent que l’homme a, sur lui, une arme à feu pointée vers sa tête blessée. «Il s’agit d’une mort évidente», selon les autorités.

Comme le veut la loi, c’est le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) qui enquête lorsqu’il y a mort d’homme lors d’une intervention policière. Le BEI a transmis mercredi les conclusions de son rapport au Directeur des poursuites criminelles et pénales, qui tranchera si des accusations doivent être portées contre les deux policiers de la SPUM. Le rapport d’enquête demeure confidentiel à ce stade.