Minganie sans uranium obtient des appuis de taille

Minganie sans uranium, qui revendique l’arrêt des travaux d’exploration uranifère au nord de Baie-Johan-Beetz et d’Aguanish par la société Uracan, gagne des appuis de taille. Jeudi, l’organisme, en plus d’organiser une visite sur le terrain, a tenu un spectacle «radioactif» auquel des acteurs politiques, artistes et quelque 160 personnes ont participé.

La cause de Minganie sans uranium gagne en popularité. Le 19 janvier, le député de Manicouagan, Jonathan Genest-Jourdain s’est déplacé à Longue-Pointe-de-Mingan pour donner son appui à l’organisme dans le cadre de leur spectacle-bénéfice. Le député de Mercier de Québec solidaire, Amir Khadir avait même préparé une vidéo pour lui aussi appuyer la cause de Minganie sans uranium. Le chef de Mingan, Jean-Charles Piétacho a également prononcé une allocution «bien sentie» sur la dangerosité de l’enfouissement des déchets nucléaires et l’importance de la protection du territoire.

Des artistes engagés
Plusieurs artistes de la région et d’ailleurs au Québec se sont joints au mouvement le 19 janvier. Florent Vollant, qui n’a plus besoin de présentation, y est allé de quelques pièces en plus d’offrir un témoignage sur l’histoire de sa famille, qui a dû déménager en raison de la mise en exploitation d’une mine.

«Sylvester Mestokosho, Moïse Napish et Gaétan Nolin nous ont fait vibrer au son de leur chanson allant même jusqu’à nous faire danser le makusham. La poétesse Rita Mestokosho accompagnée de Nilda Benito, une Péruvienne qui a vécu des problèmes avec des minières dans son pays, nous ont fait vivre de belles émotions avec un poème innu accompagné de chants quechuas. La conteuse Louise Tanguay, la chanteuse de complaintes Michelle Lévesque et la pianiste Lorraine Blayney nous ont soulevés avec leur conte d’une grande profondeur», a témoigné le porteur de ballon de l’organisme, Claude Lussier.

La peintre de Mingan, Geneviève Louis a également dévoilé une œuvre qui devrait «faire couler beaucoup d’encre», selon les dires de Minganie sans uranium qui indique que des détails à ce sujet suivront au cours des prochaines semaines. Le groupe d’humoristes engagés de Montréal, Le Zapartistes, a même demandé à leur auditoire d’envoyer de l’énergie à la Minganie pendant leur spectacle au Métropolis.

Visite terrain
La visite de Minganie sans uranium sur les sites d’Uracan a permis à l’organisme de constater que les travaux étaient pour l’instant interrompus. «Il ne reste que les tentes et les supports avec les carottes radioactives sur place. Nous en avons profité pour faire des photos avec notre banderole sur les sites. Nous avons aussi enregistré une vidéo adressée aux gens d’Uracan leur répétant notre demande d’arrêter leurs travaux et de démanteler et déménager leur matériel», a conclu Claude Lussier.

L’artiste Florent Vollant était au rendez-vous, le 19 janvier, lors du spectacle «radioactif» organisé par Minganie sans uranium. (Photo : Minganie sans uranium)