Maude Audet: un surprenant et agréable déclin

Maude Audet: un surprenant et agréable déclin

Crédit photo : Le Nord-Côtier

En toute sincérité, j’ignorais jusqu’à tout récemment l’existence de l’auteure-compositrice-interprète Maude Audet qui vient pourtant de lancer sur le marché son troisième album «Comme une odeur de déclin».

Ceci est donc la preuve que mon radar musical n’est pas infaillible. Quoi qu’il en soit, je remédie aujourd’hui à cette problématique et je peux vous assurer qu’il s’agit là d’une très surprenante révélation.

Parfois orchestral, parfois un peu plus mélancolique, son répertoire riche en contraste ne m’a procuré aucun ennui à son écoute. J’en ai vraiment apprécié la douceur de sa voix qui vient se marier à merveille aux arrangements musicaux des chansons qui s’y trouvent. «Gallaway Road» en est un parfait exemple et ouvre le bal à merveille.

Parmi les chansons qui ont retenu mon attention, on retrouve «Vieille photo» qui détonne du lot par sa facture plus rock. Un contraste qui ne m’a aucunement dérangé. «Mirage» poursuit également dans la même veine. Mon coup de cœur revient cependant à «Nos lèvres retournées» qui en constitue la plus accessible de son répertoire. J’espère pouvoir l’entendre bientôt sur les ondes de diverses stations de radio.

Une chose est certaine, «Comme une odeur de déclin» démontre hors de tout doute que Maude Audet dispose d’un solide bagage musical qu’elle arrive ici à très bien mettre en valeur sur un troisième album. Elle m’a rapidement transporté dans sa bulle créative et ça, je l’apprécie vraiment. Sans aucune hésitation, je vous invite à porter une sérieuse attention à son répertoire musical qui est d’une très grande qualité.